Menu
dans

Le rôle de l’IA aux Jeux olympiques de Tokyo

L'IA aux Jeux olympiques de Tokyo

Omega Timing le chronométreur officiel des Jeux olympiques utilise l’IA pour une surveillance en temps réel des différents événements.

Grâce à la vision par ordinateur et des capteurs de mouvements, certaines disciplines sportives font l’objet d’un nouveau traitement chronométré pour cette saison. En matière de beach-volley, les caméras dotées d’intelligence artificielle peuvent non seulement suivre les athlètes, mais aussi le ballon.

Comment l’IA améliore le chronométrage aux Jeux olympiques

Depuis 1932, Omega Timing fournit les services officiels de chronométrage aux Jeux olympiques. L’entreprise est donc chargée de développer ces services pour répondre aux besoins et pour rester au niveau de l’évolution technologique. Cela inclut, par exemple, l’utilisation d’autres outils de surveillance comme la caméra « Magic Eye », introduite en 1948.

Actuellement, la technologie qui correspond à cette surveillance chrono-visuelle est la vision par ordinateur. Il s’agit de combiner les caméras avec un système d’IA pour chronométrer et suivre tous les mouvements durant chaque événement des Jeux olympiques.

Les plus grands défis d’Omega concernent la précision et la surveillance en temps réel. Quant à son objectif, l’entreprise se propose de fournir des données détaillées et en direct sur les performances des athlètes. Entre autres, un dixième de seconde suffirait pour mesurer, traiter et transmettre les données afin que les informations soient affichées à la vue des téléspectateurs.

Une meilleure approche pour le beach-volley

Toujours sur cette même lancée, Omega a passé 4 ans à entraîner son intelligence artificielle pour apprendre le beach-volley. La vision par ordinateur permet de suivre les joueurs et le ballon, d’après Alain Zobrist, directeur d’Omega Timing.

À l’aide de différents capteurs placés sur les maillots des joueurs, l’IA peut reconnaître tous les types de coups, de passes ainsi que la trajectoire de la balle. Ensuite, ils transmettent instantanément les informations collectées aux diffuseurs pour l’affichage ou les commentateurs.

Selon Zobrist, prédire de la trajectoire du ballon présente un défi lorsque les caméras rencontrent des obstacles qui l’empêchent de la voir. Mais la combinaison des capteurs et des algorithmes d’IA est une technologie très utile dans le cadre des Jeux olympiques. En effet, cela permet d’obtenir des données précises et cruciales pour déterminer tout ce qui passe lors de chaque événement.

Laisser un commentaire

Quitter la version mobile