dans

Ce bras robotique flexible change de forme à l’aide de l’AR

Bras robotique flexible et malléable à l'aide de l'AR

Des chercheurs ont créé un bras robotique flexible qui peut tourner dans toutes les directions à l’aide de la réalité augmentée (AR).

Un des plus grands défis de la recherche en robotique concerne la flexibilité des robots. Bien qu’ils soient efficaces dans différentes tâches pour lesquels ils sont conçus, ils ne peuvent généralement pas s’adapter à d’autres cas d’utilisation. Mais la situation est sur le point de changer avec une nouvelle vague de robots plus souples et plus adaptatifs.

Des lunettes AR pour guider un nouveau bras robotique flexible

Les recherches actuelles en robotique se concentrent de plus en plus sur le développement de robots flexibles et adaptés à différentes situations. Cela semble assez difficile quand il est question d’appareils métalliques et rigides. Cela explique donc les tendances croissantes pour la robotique souple ou molle.

À l’Imperial College de Londres, des chercheurs ont conçu un nouveau bras robotique flexible malléable à l’aide de lunettes AR. Celui-ci peut prendre différentes formes afin de s’adapter à tout type d’environnement et d’utilisation. Le bras robotique est constitué de couches glissantes de feuilles de mylar qui peuvent à la fois glisser les unes sur les autres et se verrouiller en place.

Pour configurer la forme du robot, les utilisateurs utilisent des lunettes AR pour superposer des images virtuelles à l’environnement réel. Cela leur permet d’ajuster le bras robotique avant de verrouiller sa position.

Des robots flexibles, pour quelle utilité ?

Selon les chercheurs, ce nouveau bras robotique pourrait servir comme un troisième bras qui aiderait les humains à répartir leur charge de travail. Comme éventuel domaine d’applications, ils citent l’industrie de la fabrication, la construction ou la maintenance ou encore la rééducation de blessures. D’autre part, la légèreté du robot en fait également un outil idéal pour l’entretien d’engins spatiaux, d’après les chercheurs.

Pour la suite, ils entendent introduire des éléments tactiles et audio dans la technologie AR afin d’améliorer la précision de la configuration du bras robotique flexible. Mais dans l’état actuel du robot, ils ont déjà un premier défi à surmonter. Sa souplesse et sa flexibilité ont un coût sur la rigidité du bras robotique en position verrouillée. Cela risque, en quelque sorte, d’affecter la précision et l’exactitude de ses mouvements.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.