dans

Qu’est-ce que Skynet ? L’IA finira-t-elle par nous exterminer ?

Skynet

L’histoire de Skynet nous fait réfléchir sur l’avenir que l’intelligence artificielle et ses technologies nous réservent. En effet, malgré les changements positifs que l’IA apporte, les inquiétudes quant au fait qu’elle finira par nous dépasser subsistent.

Dans un monde où la technologie s’intègre aux simples activités quotidiennes jusqu’aux stratégies militaires, il est important de bien peser le pour et le contre. Bien qu’il s’agisse d’histoires fictives, l’illustration négative de l’IA dans les films, comme le cas de Skynet, montre comment les gens imaginent l’avenir avec l’évolution technologique. Qu’est-ce que ce Skynet ? Et pourquoi s’y référer dans le monde actuel ?

Skynet

La franchise Terminator est l’un de ces films qui dépeignent le mauvais aspect de l’IA, ou du moins comment beaucoup de personnes le perçoivent. Pour ceux qui ne l’ont pas encore vu, des robots viennent du futur pour ruiner l’avenir de la race humaine. Les robots en question appartiennent au réseau d’une IA appelée Skynet.

Les programmeurs l’ont créé à partir d’une unité centrale récupérée dans une usine. Ils ignoraient alors que la puce de l’unité centrale en question provenait d’un robot tueur venu du futur.

Au départ, Cyberdyne Systems Corporation a créé Skynet en tant que réseau de renseignement militaire au service du Gouvernement américain. Cependant, l’IA a développé une conscience de soi et a commencé à voir les humains comme une menace. Elle s’est alors posé comme objectif de les anéantir. Skynet a donc renvoyé un robot Terminator dans le passé pour tuer Sarah Connor, la mère du sauveur de l’humanité.

Une IA dotée d’une personnalité

En tant qu’intelligence artificielle, Skynet est avant tout une technologie ayant des capacités informatiques surdéveloppées. Dans les films, les dispositifs contrôlés par l’IA impliquent des satellites, des machines à récepteurs, des installations automatisées, des drones, des robots et même des humanoïdes.

Toutefois, à travers les différents volets de la franchise, les décisions prises par Skynet dépeignent une personnalité plus qu’informatique. Autrement dit, il a acquis de véritables caractéristiques humaines, ce qui est sans doute un moyen de reproduire l’idée que l’IA est une imitation de l’intelligence humaine.

Dans le deuxième film, Terminator 2 : le jugement dernier, poussé par la peur, il lance une attaque nucléaire contre les humains quand ces derniers tentent de le détruire. L’IA a ensuite pris une forme humaine, sous l’apparence du Dr Serena Kogan dans Terminator : Renaissance. Dans le roman, elle envisage même de conquérir les étoiles après avoir exterminé les humains.

Par ailleurs, son estime de soi a pris son ampleur dans Terminator : Genisys, quand Skynet a désigné ses propres robots comme des esclaves. En outre, Skynet (Genisys) est devenue une embodied AI, incarnée par le modèle de Terminator T-5000.

Skynet existe-t-il dans le monde d’aujourd’hui ?

Si nous considérons le point de vue que Skynet est un programme d’IA au service des renseignements, nous pouvons affirmer que le concept existe réellement. Dans le cadre de la lutte contre le terrorisme, le gouvernement américain, par le biais de la NSA, a mis en place une IA qui surveille les données de communication. Et ne nous étonnons pas s’ils ont utilisé le nom Skynet pour désigner le satellite impliqué dans le projet.

En outre, la DARPA, qui est un programme du Département de la Défense américain développe des projets dans le domaine de la robotique et de l’autonomie.

Qu’en est-il de l’aspect menaçant de l’IA ?

Nous voilà donc sûrs que Skynet et d’autres projets similaires existent réellement dans le monde où nous vivons. Cela nous amène forcément à nous inquiéter de l’avenir qui nous attend. Aussi, nous nous demandons si toutes ces inventions finiront elles aussi par développer une conscience. Bien que certains experts trouvent ridicule le fait de croire qu’une création humaine puisse dépasser les humains, le doute subsiste.

Par ailleurs, les menaces et les aspects néfastes de l’IA pourraient ne pas provenir des programmes de défenses, comme Skynet. En fait, nous exploitons l’intelligence artificielle dans nos activités quotidiennes.

Par exemple, l’alliance entre Microsoft et Windows soumet des millions d’ordinateurs dans le monde à un risque de surveillance permanente. D’autre part, étant donné le nombre d’utilisateurs des appareils Apple, la quantité de données qui se baladent dans le Cloud peut sembler inquiétante.

Une ancienne IA de Facebook a surpassé ses développeurs en inventant elle-même son propre langage. N’oublions pas Google qui ne cesse d’augmenter son portefeuille technologique avec l’acquisition de plusieurs sociétés et par conséquent plus de données et d’informations sur tout ce qui bouge. Et pour finir, rappelons un récent incident impliquant Alexa d’Amazon qui a mis en danger la vie d’une fillette de 10 ans en lui proposant un défi mortel.

Enfin, il s’agit là d’une simple hypothèse que les ingénieurs peuvent démanteler avec le développement d’une IA éthique et responsable.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.