dans

Cassie, le premier robot à courir sur 5 km

Cassie, le premier robot qui peut courir

Cassie, le robot d’Agility Robotics vient de courir ses premiers 5 km, une première dans le domaine de la robotique.

Beaucoup moins rapide que les humains, certes, Cassie est le premier robot à effectuer une course à pied sur un parcours extérieur. Pendant un peu moins d’une heure, le robot bipède a parcouru sa trajectoire sans être branché à une source d’alimentation.

Cassie, le robot qui a appris à courir

Cassie est un robot bipède créé par Agility Robotics il y a quelques années. En gros, il s’agit d’une paire de jambes qui a acquis la capacité de marcher grâce à l’apprentissage par renforcement.

Mais ses performances ne se limitent pas à se tenir debout et à avancer. Une équipe de du Dynamics Robotics Laboratory du Collège d’ingénierie de l’OSU ont réussi un nouvel exploit avec Cassie. En effet, le robot bipède aurait effectué une course à pied de 5 km sur un parcours extérieur.

Certes, sa vitesse est loin de battre ou même d’égaler un humain en train de courir. Néanmoins, pour le domaine de la robotique, il s’agit d’une grande avancée. De leur côté, certains développeurs, comme Boston Dynamics, ont plus de mal à faire tenir un robot debout.

Cela a pris 53 minutes et 3 secondes au bipède robotique pour parcourir les 5 km. Par ailleurs, Cassie n’était pas attaché et le robot n’a pas eu besoin d’une charge supplémentaire à celle du départ.

Une panne dans le système

Réussir à faire courir un robot est sans doute un exploit pour les développeurs du projet. Toutefois, durant son parcours, l’ordinateur de Cassie a surchauffé, ce qui lui a valu un peu plus de 6 minutes de dépannage. De plus, le robot a bâclé un virage qui a causé une chute.

Quoi qu’il en soit, l’équipe est satisfaite de sa réalisation. D’après Jeremy Dao, un étudiant en Ph.D., ils ont réussi à repousser les limites des capacités du robot. C’est l’algorithme de deep reinforcement learning qui aurait permis au système d’acquérir ses compétences physiques. Autrement dit, c’est grâce à ce modèle d’apprentissage que Cassie a pu à la fois comprendre comment rester debout et garder son équilibre.

Avant de faire courir ce robot, l’équipe a précédemment démontré comment Cassie pouvait monter et descendre les escaliers à l’aide d’une caméra embarquée.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.