dans

Hyundai Robotics et Vodafone fourniront des robots de services à l’Europe

Les robots de services de Hyundai Robotics et Vodafone seront d’abord testés dans des hôpitaux avant de débarquer dans les hôtels et restaurants.

L’union fait la force et les grandes entreprises technologiques l’ont bien compris. Cela permet à chaque parti de tirer parti des expertises de l’autre parti pour développer de meilleurs produits sans avoir à doubler d’efforts.

Vodafone s’associe à Hyundai Robotics pour développer des robots de nouvelle génération

Hyundai Robotics, fondée en 1984, construit des robots industriels, des robots de services et des robots pour les systèmes d’automatisation. Lundi dernier, l’entreprise a annoncé un partenariat avec Vodafone. Ensemble, le constructeur de robots et le géant des télécommunications développeront des robots de services alimentés par la 5G et la 6G.

Les nouveaux dispositifs se destineront aux clients européens, en commençant par une phase de test dans des hôpitaux universitaires en Allemagne. Hyundai Robotics et Vodafone fourniront ensuite des robots pour servir l’industrie hôtelière et les établissements de soins.

Un partenariat stratégique

Un robot de service peut effectuer différentes tâches tout en se déplaçant dans un espace. Pour y parvenir, il collecte des données relatives à son environnement à l’aide de caméras et de capteurs. La vitesse de traitement de ces informations est un important facteur à prendre en compte pour définir l’efficacité du robot. C’est là que la technologie 5G entre en jeu en fournissant la communication à haut débit nécessaire.

Ainsi, l’infrastructure 5G de Vodafone sera appliquée au matériel de Hyundai Robotics pour le mettre à niveau. En d’autres termes, la 5G permettra aux robots de services de traiter les données en temps réel. Cela permettra également un échange de données entre plusieurs robots qui coopéreront dans un même établissement.

Ce nouveau partenariat vise à promouvoir le développement des robots de service en Europe. En combinant ses efforts avec ceux de Vodafone, Hyundai Robotics souhaite également prendre la tête du marché, selon Seo Kyung-suk, responsable de la division des robots de service.

Deux entreprises européennes ont déjà signé des lettres d’intention pour devenir les premiers clients. La société ozo Robotics, basée en Espagne, prévoit d’acheter 300 robots de services tandis que RobotART, basée aux Pays-Bas, en a commandé 600.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.