dans

L’IA améliore l’environnement de travail hybride

L'IA et le travail hybride

L’IA a la capacité de transformer les environnements de travail, même pour un travailleur hybride.

Ces deux dernières années, la majorité des entreprises ont été contraintes d’envisager le travail à distance pour certains collaborateurs. Mais ce n’est pas toujours une décision facile à prendre, étant donné les différents inconvénients que cela représente. Heureusement, grâce aux innovations technologiques et à l’IA, la transition devient plus facile.

Faciliter la transition vers le travail hybride grâce à l’IA

Certaines entreprises préfèrent garder les travailleurs dans leurs bureaux pour s’assurer qu’ils font bien leur travail. Mais les récents événements sanitaires ont contraint beaucoup d’entre elles à envisager le travail à distance.

Dans ce cadre, l’IA présente des solutions qui aident à surmonter les différents défis dans cet environnement de travail hybride. Entre autres, elle apporte son soutien aux communications, à la collaboration, à la sécurité et à la gestion des flux de travail.

L’intelligence artificielle s’appuie essentiellement sur les données. De plus, qu’il se trouve dans un bureau ou à la maison, l’employé doit avoir accès aux données. Dans tous les cas, le Cloud renforcé par l’IA est la solution pour avoir la connectivité nécessaire et une sécurité avancée pour la gestion des données.

Le travail à distance pourrait être un avantage

En mettant en place des processus d’IA, les employeurs peuvent s’assurer que les travailleurs effectuent leurs tâches dans les normes, même depuis leur domicile. En effet, la gestion des connaissances soutenue par l’IA permet, par exemple, d’identifier les personnes compétentes pour un projet en particulier.

D’autre part, pour les plateformes collaboratives, l’intelligence artificielle améliore également les réunions virtuelles. Cela s’explique notamment par la reconnaissance des gestes, la réduction de bruit, la traduction et la transcription automatiques, etc. En outre, les avancées en NLP (traitement du langage naturel) et en NLU (compréhension du langage naturel) rendent les chatbots plus intelligents. En réalité, l’IA ne se contente pas d’améliorer l’environnement de travail hybride, mais elle y participe activement. 

Quoi qu’il en soit la préoccupation sur la baisse de la productivité reste inévitable. Certes, cela peut être difficile de connaître le temps passé par les travailleurs à leur poste. Toutefois, l’IA permet d’analyser les performances pour s’assurer de la qualité du travail fourni. Autrement dit, la flexibilité offerte par le travail à distance pourrait en fin de compte être un plus pour les entreprises.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.