dans

Un robot a réalisé une mastectomie en Israël

La première mastectomie assistée par robot en Israël

Des chirurgiens d’un centre médical en Israël ont réalisé une mastectomie en utilisant uniquement un robot.

L’utilisation des robots dans la chirurgie offre une plus grande précision et de meilleurs résultats esthétiques, d’après le chef de la chirurgie qui a réalisé cette opération. L’hôpital utilise déjà la robotique dans diverses procédures, mais ce fut la première fois qu’elle a été impliquée dans une mastectomie.

Au centre médical Sourasky de Tel Aviv, en Israël, des chirurgiens ont réalisé pour la première fois une mastectomie assistée par robot. L’intervention a mis en œuvre le système chirurgical Da Vinci dans lequel le chirurgien contrôle le robot depuis une console.

Notons que Sarousky n’est pas le seul hôpital qui utilise ce système. Le professeur Yoav Barnea est le chef de l’unité de chirurgie plastique et reconstructive du sein à Sourasky. Selon lui, la chirurgie robotique se fait régulièrement dans les hôpitaux israéliens pour d’autres indications.

La mastectomie assistée par robot, une première en Israël

La mastectomie traditionnelle présente plusieurs défis, dont la création de grosses cicatrices, a expliqué le professeur Barnea. Par ailleurs, un chirurgien doit faire une incision dans la partie inférieure du sein tandis que le travail se fait sur la partie supérieure. Cela signifie qu’il travaille à l’aveugle pendant une partie de la procédure.

En revanche, un robot offre une précision maximale et permet d’obtenir d’excellents résultats esthétiques. De plus, cette approche permet de préserver le mamelon d’origine. Un autre avantage est que la chirurgie robotisée réduit considérablement les cicatrices, ce qui accélère la récupération. Le système Da Vinci inclut une caméra qui permet de voir à l’intérieur du sein. Grâce à cela, le chirurgien a une vue complète de ce qui se passe.

Lors de cette première opération, l’hôpital a reçu la visite du Dr Benjamin Sarfati. Travaillant dans un grand hôpital français, il a réalisé plus de 80 opérations de ce genre. Le Dr Sarfati contribue actuellement à former l’équipe de Sarousky. Selon le professeur Barnea, l’objectif est de rendre la mastectomie assistée par robot une pratique courante en Israël.

Néanmoins, l’utilisation du robot coûte plus cher que la chirurgie traditionnelle. Mais pour le professeur Barnea, cette méthode devrait bientôt devenir la routine pour des centaines de patientes.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.