dans

Mitsubishi Electric développe un système de robotique sans apprentissage

Mitsubishi robotique sans apprentissage

Selon Mitsubishi Electric, même sans apprentissage, les dispositifs de robotique peuvent effectuer les tâches aussi rapidement que les humains.

Cette nouvelle technologie permettra aux robots de répondre à des commandes vocales en temps réel, sans avoir été entraînés plus tôt. L’entreprise prévoit de la commercialiser d’ici 2023 ou un peu plus tard.

Une technologie de robotique sans apprentissage par Mitsubishi Electric

Les robots sont généralement programmés et entraînés pour effectuer des tâches précises de manière autonome et automatique. Mais pour Mitsubishi Electric Corporation, il n’est pas nécessaire que ces dispositifs reçoivent un apprentissage de la part des spécialistes. Tout ce qu’il faudrait, c’est qu’ils comprennent ce que les utilisateurs attendent d’eux.

Mitsubishi electric a donc eu l’idée de développer un nouveau système de robotique sans apprentissage. Il consiste à programmer et à ajuster les mouvements d’un robot à l’aide de simples commandes vocales. De plus, l’IA de reconnaissance vocale permet de reconnaître les instructions précises malgré un environnement bruyant. Concernant la détection d’objets, l’entreprise utilise des capteurs 3D combinés à une technologie de réalité augmentée (AR) pour la simulation.

Cette nouvelle approche permet de réduire de 10 fois ou plus le temps nécessaire pour le réglage des robots.

Optimiser les mouvements pour l’accélération des tâches

Après avoir reçu des instructions, un système d’autoprogrammation permet aux robots de générer les commandes. Les ingénieurs de Mitsubishi Electric travaillent particulièrement la précision pour aider les machines à éviter les obstacles. Selon eux, il leur faudrait moins de 2 secondes pour saisir un objet. Cette accélération du mouvement s’explique aussi par l’optimisation du système au moment de l’ouverture et de la fermeture des mains.

D’autre part, le système de robotique sans apprentissage de robotique de Mitsubishi Electric repose également sur la computer vision. Plus précisément, le main de chaque robot dispose d’une caméra intégrée. Celle-ci permet au système d’autoajuster ses mouvements lorsque sa main, ou l’objet change de position.

En outre, chaque utilisateur pourra ajouter d’autres fonctions personnalisées. Le système prend en charge la plateforme ROS (Robot Operating System) et dispose également d’une fonction de liaison ROS-Edgecross. L’entreprise continue d’améliorer et d’approfondir les vérifications du nouveau système avant de le mettre en vente en 2023.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.