dans ,

Une nounou IA et un utérus artificiel seraient plus sûrs pour les bébés ?

Nounou IA et utérus artificiel

Des utérus artificiels sous la surveillance d’une nounou IA robotisée permettraient de donner plus de chances aux futurs bébés.

En Chine, le taux de natalité est à son plus bas depuis des dizaines d’années. Et bien que les lois interdisent les recherches expérimentales sur les fœtus, certains scientifiques soutiennent que les avancées technologiques permettraient de leur fournir les soins nécessaires.

Grandir en toute sécurité auprès d’une nounou IA

Des scientifiques chinois auraient effectivement créé un nouveau système de surveillance des embryons. Il s’agit d’une nounou robotisée alimentée par l’IA dont la principale tâche est de prendre soin des embryons dans des utérus artificiels. La technologie serait actuellement testée sur des embryons d’animaux.

Le système de surveillance actuellement en vigueur pour la fécondation in vitro dans un utérus artificiel consiste à observer, à documenter et à ajuster manuellement chaque embryon. Selon les chercheurs, cette nounou IA permettrait d’effectuer ces tâches 24 heures sur 24 sans avoir à mobiliser de la main-d’œuvre.

Grâce à son intelligence et sa précision, ce système pourrait détecter les plus petits signes de changements et ajuster les apports nutritifs. La nounou IA aiderait également à classer les embryons en fonction de leur santé et de leur potentiel de développement.

Par ailleurs, cette technologie permettrait, selon les chercheurs, d’acquérir de meilleures connaissances sur le développement embryonnaire. Cela fournirait une base théorique pour la résolution des anomalies congénitales. Autrement dit, un cette technologie permettrait au fœtus de se développer de manière plus sûre que dans le ventre d’une femme.

Si la loi l’autorise…

Actuellement, les lois internationales n’autorisent pas études expérimentales sur les embryons de plus de deux semaines. Par ailleurs, le gouvernement chinois interdit la maternité de substitution, ce qui inclut également les utérus artificiels.

Cependant, le faible taux de natalité est une préoccupation majeure et pas seulement pour les femmes chinoises. En effet, plusieurs acteurs technologiques et même les internautes soutiennent que les utérus artificiels aideraient à inverser la tendance démographique. Ceux-ci aideraient, selon eux, à réduire la douleur ainsi que les risques liés à la grossesse.

Ajoutez à cela une nounou IA qui, d’après ses créateurs, serait capable de détecter des phénomènes négligés par les humains. La balance pourrait davantage pencher en la faveur de la technologie.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.