in

Prix littéraire japonais : la gagnante a utilisé ChatGPT et l’assume

L’utilisation croissante de l’intelligence artificielle générative dans les domaines créatifs suscite débats et questionnements. Récemment, cette technologie a de nouveau fait parler d’elle, cette fois au Japon. Rie Kudan, une romancière primée du prestigieux prix littéraire Akutagawa a admis s’être appuyée sur ChatGPT pour écrire son roman lauréat.

L’IA, un collaborateur stimulant

L’intelligence artificielle continue d’étendre son emprise dans des domaines sensibles. Des étudiants ont admis y recourir pour la rédaction de leurs mémoires et maintenant cette technologie controversée s’infiltre aussi de plus en plus dans le milieu de la création littéraire.

L’autrice japonaise Rie Kudan, 33 ans, a remporté avec son roman « Tokyo-to Dojo-to » qui peut se traduire en français « La Tour de la compassion de Tokyo » le prestigieux prix littéraire biannuel Akutagawa. Pourtant, elle a reconnu avoir eu recours à ChatGPT pour l’écrire. Ce roman se déroule dans une Tokyo futuriste. Il raconte l’histoire d’un architecte chargé de construire une prison moderne. Le livre aborde également le thème de l’intelligence artificielle.

La romancière a annoncé que ChatGPT l’a aidée à libérer sa créativité, jouant, selon elle, un rôle de collaborateur stimulant. Le chatbot IA lui a soufflé des idées originales et l’a épaulé dans la formulation de certains passages de son roman. Elle estime que l’IA a produit environ 5% du contenu final de son roman.

Rie Kudan admet aussi entretenir des conversations régulières avec ChatGPT. Elle lui partage ses pensées intimes et affirme que ces échanges ont nourri son inspiration. Il faut savoir que l’IA générative est capable de converser avec une forme d’intelligence bluffante.

Des réactions contrastées

Le jury du prix Akutagawa a considéré ce roman de Rie Kudan comme impeccable. Cependant, après les révélations de l’écrivaine concernant l’utilisation de ChatGPT, l’œuvre a suscité des réactions mitigées dans le monde littéraire et sur les réseaux sociaux. Certains ont salué cette innovation tandis que d’autres remettent en question la nature même de la créativité littéraire.

Ce type de co-écriture avec l’IA n’est pas nouveau. Amazon commercialise différents livres électroniques rédigés en partie avec ChatGPT. Mais, pour l’instant, la plupart de ceux-ci ont reçu des critiques négatives de la part des lecteurs. Le romancier américano-britannique s’est exprimé sur le sujet lors la Foire du Livre de Francfort. Il a fait part de son sévère jugement sur un texte de 300 mots écrit par une IA et imitant son style. Il le compare comme un brouillon bon à finir à la poubelle.

Par ailleurs, de nombreux auteurs ont porté plainte contre OpenAI, la start-up californienne à l’origine de ChatGPT. Notamment George R.R. Martin, célèbre pour la saga Game of Thrones, qui accuse la start-up californienne d’avoir exploité ses œuvres sans autorisation pour entraîner l’IA. Il estime qu’OpenAI a ainsi violé ses droits d’auteur.

Newsletter

Envie de ne louper aucun de nos articles ? Abonnez vous pour recevoir chaque semaine les meilleurs actualités avant tout le monde.

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *