dans

Un robot fait peur aux poissons-moustiques pour les empêcher de se reproduire

Un robot fait peur aux poissons-moustiques pour les empêcher de se reproduire

Ce poisson robot fait peur aux poissons-moustiques envahissants pour les empêcher de se reproduire.

Le meilleur moyen d’imiter le fonctionnement de la nature, notamment des animaux, c’est de se mettre dans leur peau. Des chercheurs ont développé un poisson robot basé pour provoquer naturellement la peur chez les poissons-moustiques.

Créer un robot pour faire peur aux poissons-moustiques

Le poisson moustique ou Gambusia holbrooki est une espèce de poissons nuisibles pour ainsi dire. Entre autres, il ronge la peau des poissons d’eau douce et des têtards ce qui finit par les tuer. De plus, il mange les œufs de poissons ainsi que ceux des amphibiens.

Des chercheurs ont alors découvert un moyen de lutter contre ces êtres envahissants. Ils ont mis au point un robot qui fait fuire les poissons-moustiques. Non seulement le robot fait peur aux poissons, mais cette peur entraîne également des conséquences sur sa fertilité. Autrement dit, ils ne peuvent plus se reproduire, donc ne peuvent plus envahir leur environnement.

Pour créer le robot, les chercheurs se sont basés sur le prédateur naturel des poissons-moustiques, à savoir l’achigan à grande bouche ou Micropterus salmoides. Le robot imite à la fois son apparence et ses mouvements. 

Simuler l’attaque d’un poisson-moustique

Lors de l’expérience, les chercheurs ont placé six poissons-moustiques dans un aquarium avec six autres têtards. Ils ont utilisé des aimants en dessous de l’aquarium pour maintenir le poisson robot en place. Chaque fois que les poissons-moustiques se rapprochaient des têtards, le robot doté d’une vision par ordinateur simulait une attaque.

Ce mouvement effraie les nuisibles et les fait stresser. Les chercheurs ont alors constaté que ces comportements entraînaient une perte de poids et modifiaient le corps des poissons. Et par-dessus tout, cette peur réduit leur fertilité. En d’autres termes, le poisson robot peut empêcher les poissons-moustiques de se reproduire et de survivre.

D’après l’auteur principal de l’étude, Giovanni Polverino, cette espèce fait partie des plus invasives au monde. Cependant, il n’existe pas encore de moyen assez rapide et qui ne coûte pas cher pour l’éradiquer.

Leur découverte ouvre la voie à une nouvelle approche pour lutter contre les nuisibles de manière naturelle, ou presque. Par ailleurs, cette même approche pourrait également s’appliquer à d’autres espèces d’animaux parasites.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.