dans ,

Des chercheurs du MIT développent un robot téléchirurgical pour traiter les AVC

Un robot téléchirurgical pour traiter les AVC

Avec ce robot téléchirurgical, même les petits hôpitaux pourraient traiter les AVC avec des neurochirurgiens expérimentés qui opéreront à distance.

Le temps de transporter un patient d’une zone rurale à une grande ville, son état de santé peut s’aggraver. Cependant, les petits hôpitaux ne sont pas toujours en mesure de prendre en charge les opérations complexes faute de médecins spécialisés. La robotique chirurgicale à distance est une solution émergente à ce problème.

Un robot téléchirurgical pour traiter l’AVC

Un robot chirurgical à distance est un dispositif qui permet aux chirurgiens d’effectuer une opération depuis une salle tierce. Des ingénieurs du MIT ont développé un nouveau robot téléchirurgical destiné au traitement de l’AVC. Traditionnellement, pour une intervention endovasculaire, les neurochirurgiens doivent guider un fil dans les artères et les vaisseaux. Le but est d’atteindre le caillot qui provoque l’obstruction pour le dégager ou le dissoudre à l’aide de médicaments.

Le système est constitué d’un bras robotique au bout duquel est fixé un aimant qui permet de diriger le fil. Ils ont utilisé un fil aussi fin et flexible qu’un guide neurovasculaire classique, mais qui dispose d’une pointe magnétique permettant de le faire basculer à l’aide de l’aimant. Depuis un autre endroit, le chirurgien contrôle les mouvements du robot à l’aide d’un joystick.

Une fois que le fil atteint le caillot, le chirurgien peut utiliser les méthodes de traitement endovasculaire standard. Il pourra par exemple enfiler un microcathéter afin d’administrer les produits pour dissoudre le caillot.

Les avantages de la téléchirurgie

Un robot téléchirugical permet donc d’effectuer une opération à distance, que ce soit pour un AVC ou une autre maladie. D’une part, cela éviterait aux chirurgiens des expositions répétées aux rayons X. Mais le téléguidage des robots peut également se faire depuis une ville éloignée. Autrement dit, un chirurgien peut mener une opération depuis un hôpital tandis que son patient se trouve dans un autre centre et dans une autre région.

Selon l’équipe, ce nouveau système pourrait être installé dans les petits hôpitaux dans les zones rurales afin qu’ils puissent bénéficier des services des grands neurochirurgiens. Ils n’auront pas ainsi besoin de transférer les patients ni de faire se déplacer les chirurgiens. En d’autres termes, la robotique téléchirurgicale pourrait être l’avenir de la chirurgie pour tous.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.