dans

Rendre l’agriculture plus durable grâce à des robots IA

Utiliser des robots à IA pour une agriculture durable

L’utilisation des robots d’IA dans le secteur agricole pourrait rendre l’agriculture plus durable que les méthodes traditionnelles.

Iron Ox, une start-up spécialisée dans les technologies agricoles, se propose de rendre le secteur de l’agriculture neutre en carbone. Elle vient de lever un fond de 53 millions de dollars auprès d’investisseurs qui incluent Bill Gates. En utilisant des robots à intelligence artificielle, Iron Ox améliore son rendement tout en réduisant l’impact de l’agriculture sur l’environnement.

Iron Ox : de robots d’IA pour une agriculture plus durable

Brandon Alexander est diplômé en robotique, mais a grandi dans le milieu agricole, au sein de la ferme de ses grands-parents. Il dirige une start-up appelée Iron Ox, qu’il a lancée en 2018 pour améliorer le secteur de l’agriculture autonome

En prenant connaissance des problèmes rencontrés par les agriculteurs américains, il s’est fixé comme objectif d’utiliser l’automatisation pour les aider. Les principales difficultés sont liées à la rareté de l’eau et à un manque de main-d’œuvre.

Alexander a également appris que 40 % des aliments cultivés dans le monde deviennent des déchets avant même d’être consommés. Selon lui, pour éliminer les déchets et atteindre un meilleur niveau de durabilité, il faut repenser l’ensemble du processus de culture.

C’est ainsi que la start-up a développé deux robots dotés d’IA qui œuvrent pour une agriculture durable dans une serre à Gilroy, en Californie.

Grover et Ada, les robots agriculteurs

Les robots agriculteurs de l’entreprise Iron Ox s’appellent Grover et Ada. Dans leur serre, ils pratiquent l’agriculture hydroponique. L’intelligence artificielle permet au système de s’assurer que le niveau d’ensoleillement des plantes soit optimal, de même que l’eau et les nutriments.

Grover est chargé de transporter les plantes vers une station de dosage. Là, Ada, qui a la forme d’un bras robotisé, effectue toutes les vérifications nécessaires. À l’issue de l’examen, les plantes reçoivent automatiquement les doses personnalisées de nutriments via le système hydroponique.

Pour identifier les besoins des plantes, le système collecte des données en permanence à partir des cultures. Entre autres, cette méthode permet à la serre de produire moins de déchets et d’utiliser uniquement la quantité d’eau nécessaire. Ainsi, la combinaison des robots et de l’IA se traduit par une agriculture plus durable. En effet, cela réduit l’impact environnemental et améliore en même temps le rendement.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.