in ,

Symani, le robot chirurgical qui peut vous éviter une amputation

Symani, robot cirurgical

Grâce au système chirurgical Symani, les amputations ne sont plus inévitables, car un robot peut aider à reconstruire les membres.

La reconstruction post-traumatique est une procédure complexe qui nécessite un maximum de précision. De plus, avec des mains humaines, la microchirurgie n’est pas toujours envisageable. Mais Symani a prouvé que l’amputation des membres n’est pas une fatalité.

Le système chirurgical Symani, un robot qui sauve des membres

C’est hier que la société Medical Microinstruments (MMI) a annoncé la réussite d’une reconstruction post-traumatique du bras d’un patient. En effet, grâce à leur système chirurgical Symani, le professeur Marco Innocenti a effectué la première étude post-commercialisation, à l’Hôpital universitaire Careggi de Florence. La procédure a donc épargné au patient une amputation de son bras.

Victime d’un accident de moto, ce dernier était inscrit au programme pour une reconstruction par lambeau libre. Ce genre d’opération consiste à transférer le tissu et ses vaisseaux sanguins d’une autre partie du corps vers une autre. Malgré de graves dommages et un tissu cicatriciel qui s’est étendu à l’intérieur du bras, l’utilisation du robot chirurgical Symani a permis de restaurer le flux sanguin.

Le système chirurgical développé par le MMI est une plate-forme dotée de deux bras robotiques. Ils peuvent être programmés et positionnés de manière à intervenir dans différentes zones anatomiques.

Qu’est-ce que cela représente pour la microchirurgie ?

En novembre 2020, le système chirurgical Symani a obtenu le marquage CE. D’après le Pr Innocenti, l’assistance par robot révolutionne la microchirurgie en permettant aux chirurgiens d’effectuer des procédures qui sont difficiles, voire impossibles, avec leurs mains. La reconnexion des vaisseaux et des nerfs submillimétriques exige beaucoup de précision.

Avec Symani, le MMI espère améliorer les transferts de tissu libre, les replantations ou encore les réparations de nerfs périphériques. Par ailleurs, il est aussi destiné aux malformations congénitales et aux chirurgies lymphatiques. Le MMI a même déclaré que le robot chirurgical Symani réduit de 50 % l’occurrence de thrombose lors des études précliniques.

Selon Mark Toland, le PDG, ces nouvelles avancées ouvrent la porte à de nouvelles perspectives en termes de chirurgie. À cela il ajoute que les travaux du Pr Innocenti contribueront à collecter des données dans le cadre de leur stratégie réglementaire mondiale en pleine expansion.

Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Loading…

0
Un robot du MIT peut aider les infirmes à s'habiller

Un robot du MIT peut aider les infirmes à s’habiller

Visa utilise l'IA dans la lutte contre la fraude

Visa utilise une IA avancée pour lutter contre la fraude