in

Véhicule sous-marin téléguidé : avenir de la robotique ?

Véhicule sous-marin téléguidé

Le véhicule sous-marin téléguidé pourrait devenir le nouveau centre d’intérêt de la robotique.

Pour un passionné de robots, rien ne vaut la possibilité de déployer sa conception dans le meilleur environnement. Se trouvant aujourd’hui au même rang commercial que les quadricoptères il y a cinq ans, un véhicule sous-marin téléguidé pourrait devenir le prochain joyau de la robotique.

La conception d’un véhicule sous-marin téléguidé

Aussi appelé robosub,  un véhicule sous-marin téléguidé est un petit robot commandé à distance qui peut servir à différentes fins. Il peut par exemple servir pour explorer les fonds marins, ou alors à inspecter les plus gros engins comme les coques, les navires et les conduites. Aujourd’hui, il se trouve au même rang commercial que son homologue aérien il y a cinq ans de cela.

Néanmoins vous ne trouverez pas de mini-robots sous-marin au même prix que les drones dans un magasin high-tech. En effet, la conception d’un véhicule sous-marin téléguidé est beaucoup plus complexe et nécessite des pièces qui coûtent cher. Par ailleurs, un autre défi de cette branche de la robotique consiste à l’adaptation des matériels en milieu marin. Les connecteurs et le moteur doivent être spécialement conçus pour une immersion dans l’eau.

Mettre un pied dans le futur

Plus la technologie progresse, plus les pièces deviennent abordables. Nous pouvons donc croire que d’ici quelques années, le véhicule sous-marin téléguidé sera autant demandé que le drone aérien l’est aujourd’hui.

Toutefois, en attendant que les prix chutent, un véritable passionné trouvera le moyen de contourner les obstacles. Pour faire un tour dans les profondeurs aquatiques, un robot doit avoir un moteur, d’un support et d’un moniteur. Le point primordial consiste à la protection de toute la structure contre l’intrusion d’eau.

Comme alternative, vous pouvez par exemple partir de petits moteurs réunis avec un tuyau en PVC en guise de châssis. Vous pouvez fixer une caméra waterproof comme GoPro sur ce support ou la placer dans un boîtier étanche avec d’autres éléments comme une lampe d’éclairage. Avec un bon propulseur et une alimentation électrique de 110 VCA, le véhicule sous-marin téléguidé sera parfaitement opérationnel.

Pour faire court, le défi de trouver des pièces abordables n’empêche pas un passionné de la robotique de mettre un pied dans le futur.

Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Loading…

0
Tesla se passe des capteurs radar

Tesla commence à supprimer les capteurs radar

IA par la RATP

L’IA par la RATP : mieux gérer l’affluence