dans

Alphabet lance Isomorphic Labs pour développer de nouveaux médicaments

Isomorphic Labs d'Alphabet

Isomorphic Labs est une nouvelle filiale d’Alphabet destinée à la découverte de nouveaux médicaments par l’IA.

Peu de temps après le succès d’AlphaFold2 de DeepMind, la maison mère de Google dévoile un nouveau projet. Dans une même initiative, l’entreprise s’appuie sur l’intelligence artificielle afin d’accélérer les recherches pour le bien de tous.

Lancement d’Isomorphic Labs

L’an dernier, AlphaFold 2, une IA de DeepMind, a remporté le concours CASP pour avoir rapidement prédit et cartographié la structure de certaines protéines. De plus, grâce à son outil, la filiale d’Alphabet est parvenue à créer la carte la plus complète des protéines humaines et l’a publiée en open source.

Demis Hassabis, le PDG de DeepMind a annoncé la création d’une nouvelle société Alphabet appelée Isomorphic Labs. Cette nouvelle entreprise, qu’il a fondée et dont il sera également le PDG, aura pour mission de réinventer le processus de découverte de médicaments à l’aide de l’IA.

Il soutient que les méthodes informatiques et l’IA de pointe sont fondamentales pour accélérer le travail des scientifiques. L’intelligence artificielle permet non seulement d’analyser des données, mais également de construire des modèles prédictifs et génératifs de phénomènes biologiques extrêmes. Ainsi, Hassabis espère aller au-delà d’AlphaFold 2.

L’IA au service de la biologie et de la médecine

La société part du principe de l’éventuelle existence d’une structure sous-jacente commune entre la biologie et les sciences de l’information. Hassabis la qualifie de « correspondance isomorphe », d’où le nom de l’entreprise.

Sa position en tant que PDG de DeepMind et d’Isomorphic Labs lui permet de faciliter la collaboration entre les deux sociétés. Selon ses termes, elles sont les pionnières dans le domaine de la « biologie numérique ».

Néanmoins, Isomorphic Labs devrait s’associer à d’autres sociétés pharmaceutiques et biomédicales. Pour renforcer son équipe, elle recrute actuellement des ingénieurs et des experts en IA, en biologie et en chimie médicinale.

Pour rappel, il s’agit d’un domaine émergent qui rassemble d’autres acteurs. RoseTTAFold, par exemple, est une IA qui consiste à prédire la structure des protéines complexes. En outre, Atomwise, une startup de l’université de Toronto, fait également des recherches pour réduire les coûts de développement des médicaments, en s’appuyant sur l’intelligence artificielle.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.