dans

L’apprentissage humain peut être imité dans la matière synthétique

Reproduire l'apprentissage humain dans la matière synthétique

Des chercheurs ont démontré qu’il est possible de reproduire l’apprentissage humain dans la matière synthétique. Cette découverte pourrait inspirer de nouveaux algorithmes d’intelligence artificielle.

 

L’apprentissage est une caractéristique de l’intelligence chez les êtres vivants. L’IA cherche à imiter cette intelligence humaine avec des algorithmes. Une récente découverte a permis de démontrer que l’apprentissage humain peut être imité dans la matière solide. Cela pourrait aider à faire progresser le domaine de l’intelligence artificielle.

Reproduire l’apprentissage humain dans la matière synthétique

L’accoutumance et la sensibilisation font partie des caractéristiques fondamentales de l’apprentissage chez les êtres vivants, dont les humains. Constituant ce qui est appelé « apprentissage non associatif », elles permettent de s’adapter en permanence à des environnements changeants.

D’autre part, l’informatique neuromorphique tend à imiter la structure et le fonctionnement neuronal du cerveau humain. Autrement dit, il consiste à construire des systèmes nerveux artificiels pour transférer des signaux électriques afin d’imiter les signaux du cerveau.

Des chercheurs ont alors découvert qu’il est possible de reproduire l’apprentissage humain dans la matière synthétique. L’étude a rassemblé le professeur émérite Karin Rabe de Rutgers, des chercheurs de l’université Purdue, de l’université de Géorgie et du Laboratoire national d’Argonne.

Ils ont étudié comment la conductivité électrique de l’oxyde de nickel réagissait à une modification de son environnement. En d’autres termes, les chercheurs ont analysé la manière dont la stimulation externe modifiait les propriétés électroniques du matériau. Ils ont alors constaté que les l’oxyde de nickel montrait les mêmes caractéristiques d’apprentissage non associatif que chez les êtres vivants.

Une source d’inspiration pour les algorithmes d’IA ?

Depuis ses débuts, l’intelligence artificielle tente d’imiter la logique humaine. Elle manque souvent de souplesse face aux incertitudes, aux contradictions et autres aspects dynamiques de la vie quotidienne. Mais actuellement, les chercheurs en IA tentent de reproduire la cognition humaine dans les algorithmes d’apprentissage pour leur fournir des capacités de mémoire adaptative.

Outre l’informatique neuromorphique, l’émulation des caractéristiques de l’intelligence humaine pourrait donc également inspirer de nouveaux algorithmes pour l’IA. Certains dispositifs, tels que les robots intelligents, s’inspirent mouvement d’animaux ou d’autres organismes vivants. De la même manière, les caractéristiques communes d’apprentissage de la matière synthétique et de l’humain pourraient éventuellement inspirer la construction de nouveaux réseaux de neurones artificiels.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.