dans

ArtStation n’envisage pas d’interdire les images générées par l’IA

ArtStation images générées par l'IA

Apparemment, l’intelligence artificielle a cette fois dépassé les limites et les artistes commencent à protester contre la technologie. Pour sa part, ArtStation n’envisage pas encore d’interdire les imagées générées par l’IA sur sa plateforme. 

ArtStation indique effectivement qu’il va imposer de nouvelles conditions d’utilisation par rapport l’usage de l’IA génératrices d’images. Cette décision relève de la protestation massive des artistes 2D et 3D contre les images générées par l’IA. Depuis quelques jours, on a constaté la publication de nombreuses images portant le fameux message : « non aux images générées par l’intelligence artificielle ».

Les images générées par l’IA resteront sur ArtStation

Les artistes professionnels, notamment ceux qui œuvrent dans le domaine des jeux vidéos, ont constaté que les images générées par l’IA sont encore autorisées sur ArtStation. Pour faire suite à la protestation de ces créateurs, le site a fait une publication dans laquelle il a déclaré ses intensions quant à l’autorisation de l’IA génératrice.

Pour ces mêmes artistes, ils n’ont qu’une seule exigence : qu’ArtStation supprime tout le contenu généré par l’intelligence artificielle encore présent sur le site. Un autre artiste a d’ailleurs déclaré qu’il est plus qu’irrespectueux que le site inclut un contenu issu d’une IA générative sur le site. Étant donné que la majorité des utilisateurs gagne sa vie grâce au contenu qu’ils créent et que le site héberge.

ArtStation prévoit de donner suite aux attentes des créateurs, néanmoins, la suppression des images générées par l’IA n’est pas d’actualité. La plateforme va, par contre, mettre à jour les conditions d’utilisations.

« Nous n’envisageons pas d’interdire l’usage de l’IA sur notre plateforme. Par contre, nous avons décidé d’ajouter de nouvelles balises quant à l’autorisation de l’utilisation l’intelligence artificielle dans la formation à la recherche sur l’IA commerciale et non commerciale. Nous allons également apporter des mises à jour concernant les conditions d’utilisation de l’IA. Cela en vue de l’interdiction des images générées par l’IA si un artiste choisit de l’interdire dans ses conditions d’utilisation. On n’a pas l’intention d’intégrer ces balises par défaut dans notre plateforme », a déclaré l’équipe d’ArtStation.

« Non aux images générées par l’IA »

La déclaration d’ArtStation a provoqué un mécontentement des artistes inscrits sur la plateforme. En seulement 24 heures, de nombreux les créateurs de contenu se sont manifestés contre la décision prise par ArtStation. Certains ont même décidé de spammer leurs portfolios. Notamment Imogen Chayes et Nicholas Kole, une costumière et un dessinateur de renom.

Le message qu’ils ont envoyé est clair. Et l’ensemble de la communauté a publié des images qui n’avaient qu’une seule phrase « non aux images générées par l’IA ». À titre d’information, l’image d’origine était celle d’Alexander Nanitchkov. Par la suite, elle a été empruntée par de nombreux artistes, contrariés et frustrés à l’idée de savoir qu’ArtStation autorise les images générées par l’IA sur sa plateforme.

À l’heure actuelle, ce logo, sur lequel les artistes affirment leur mécontentement, remplit la page d’accueil d’ArtStation.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.