dans

Le robot A’seedbot plante des graines dans le désert

A'seedbot

A’seedbot veut transformer les déserts inhabitables en paysage verdoyant. En effet, en plantant des graines dans les endroits les plus fertiles, il pourrait très bien révolutionner le monde de l’agriculture.

De plus en plus de terrains se désertifient en raison du changement climatique et de la surexploitation agricole. Mais ce concepteur a peut-être trouvé une solution qui pourrait changer la donne. Cette recherche présente une importance capitale pour plusieurs parties du monde qui sont atteintes par la sécheresse.

A’seedbot : le petit robot qui veut changer le monde

Mazyar Etehadi, designer issu du Dubai Institute of Design and Innovation (DIDI), a présenté son projet de fin d’études : un robot qui plante des graines dans le désert. De prime abord, cela semble insensé étant donné que le désert est un territoire desséché et inhabitable. Mais ce n’est pas forcément le cas, il existe certains endroits précis qui présentent un niveau d’humidité suffisant pour qu’une plante puisse survivre.

Appelé A’seedbot, l’invention de Mazya Etehadi peut les détecter pour trouver à quel endroit il doit planter un arbre. Il s’agit d’un robot autonome alimenté par une énergie solaire. Il dispose en effet de panneaux qui lui permettent de se recharger pendant la journée. Par conséquent, il effectue ses tâches une fois la nuit tombée.

Comment fait-il ?

Le robot A’seedbot ne mesure que 20 cm et dispose de jambes à hélice qui lui permettent de ramper dans le sable. Sa mission consiste à identifier les zones fertiles pour y planter des graines. Afin d’y parvenir, son concepteur l’a équipé de capteurs et d’un système de navigation.

Il peut couvrir un rayon de 5 km et avec une tête mobile, il peut regarder dans différentes directions. Le robot dispose également d’un système de prévention de collision avec et d’un capteur de distance. Entre autres, il évalue les niveaux d’humidité du sol et envoie un rapport à l’utilisateur pour obtenir des données statistiques.

D’après Mazyar Etehadi, différents utilisateurs peuvent utiliser A’seedbot. Il a notamment parlé des agriculteurs, des gouvernements ou des organismes travaillant sur les questions climatiques. Pour conclure sur ses termes, il souhaite qu’il y ait plus de plantes et plus de verdure dans le désert.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.