in ,

CarePod, un kiosque de proximité alimenté IA pour des soins en libre-service

 L'IA occupe une place de plus en plus grande dans le domaine de la médecine. De super-assistant pour les médecins ces dernières années, elle prétend désormais à un rôle plus important. Selon Drian Aoun, elle est même destinée à supplanter à terme les cabinets médicaux. Il s'agit d'un objectif avoué pour le co-fondateur de la start-up Forward.

Un cabinet médical autonome dans les centres commerciaux

Chez , la vision d' est de concevoir des véhicules autonomes qui ne nécessitent plus l'intervention d'un conducteur. Chez Forward, une start-up spécialisée dans les technologies de la santé, l'approche est similaire. Son objectif est d'aboutir à une médecine sur « pilote ». Pour ce faire, Drian Aoun mise beaucoup sur l'intelligence artificielle.

Dans cette optique, la start-up basée à San Francisco a conçu CarePod, un kiosque de santé alimenté par l'IA. Elle a récemment levé un financement à hauteur de 100 000 000 de dollars pour déployer 25 de ces modules dans des centres commerciaux. Elle a déclaré avoir signé des accords avec de grands exploitants de centres commerciaux, notamment Macerich, Simon Proprety et Westfield. Au fil des années, le déploiement des modules doit encore s'étendre dans tout le pays pour remplacer les cabinets médicaux traditionnels.

Vers une migration progressive vers le matériel et le logiciel

À l'heure actuelle, Forward possède 17 cliniques médicales réparties à travers 9 États et Washington DC. Elles proposent des soins médicaux primaires virtuels à partir de 149 dollars par mois. Pour autant, Drian Aoun est convaincu que les cabinets médicaux classiques sont voués à disparaître à terme. La start-up migre ainsi progressivement vers le matériel et le logiciel.

🤖

Avec CarePod, Forward tente lentement, mais sûrement, une automatisation totale du parcours de santé des patients. Ce kiosque de centre commercial se présente sous forme d'une boîte métallique. Faisant 8 pieds sur 8, il est alimenté par une IA. Les patients sont guidés par une voix robotique sur les démarches à suivre.

Un service nécessitant l'intervention d'un médecin humain

Pour bénéficier d'un accès illimité aux services d'un Carepod, il faut payer mensuellement 99 US$. La start-up n'accepte pas les prises en charge par l'intermédiaire d'une assurance santé. Les patients ayant payé cet abonnement peuvent alors se rendre au kiosque pour bénéficier des différents services sanitaires proposés. Ils peuvent débloquer le Carepod avec leur smarpthone.

Le fonctionnement de celui-ci est simple et facile à comprendre. Les patients entrent à l'intérieur du module où sont placés un grand écran et une chaise. Puis, en fonction de leurs besoins, ils sont orientés par une voix robotique conviviale : scanner corporel, piqûre au doigt pour une prise de sang, lecture de tension artérielle, gestion du diabète, etc. Le système permet d'effectuer tout un processus d'examen préliminaire, et ceci de manière entièrement autonome.

Toutefois, CarePod n'effectue pas des prescriptions médicamenteuses. Aux États-Unis, seuls les professionnels de santé agréés uniquement sont compétents pour établir un diagnostic médical et une ordonnance. Pour cette raison, Forward collabore avec des professionnels de santé qui interagissent 24h/24 et 7j/7 avec les patients par chat ou vidéo pour l'interprétation des résultats des diagnostics. 

 

Newsletter

Envie de ne louper aucun de nos articles ? Abonnez vous pour recevoir chaque semaine les meilleurs actualités avant tout le monde.

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *