dans

Comment devenir ingénieur en robotique ?

Devenir ingénieur en robotique

L’ingénieur en robotique est un professionnel polyvalent qui conçoit des robots physiques destinés à différentes tâches. Principalement utilisés dans les industries, ils sont actuellement présents dans d’autres secteurs comme la santé ou l’hôtellerie.

La science de la robotique combine plusieurs disciplines techniques pour la conception de robots. Ces dispositifs sont aujourd’hui utilisés dans plusieurs domaines pour rendre la vie plus facile, autant dans les entreprises industrielles que dans la vie quotidienne. La création de robots est un métier à part entière qui nécessite les compétences d’un expert en la matière.

A propos du métier d’ingénieur en robotique

Généralement, un ingénieur en robotique est employé par un centre de recherche universitaire. Néanmoins, il existe aussi des entreprises privées pour la conception de robots. D’autre part, la science de la robotique se développe également dans le domaine industriel. En réalité, il est difficile de définir les limites de son application. L’ingénieur en robotique peut exercer ses fonctions aux services d’un constructeur automobile, ou alors dans les forces armées.

Sa mission principale est donc de créer des robots. Cela va de la conception à l’entretien de ces dispositifs, en passant par leur programmation et leur mise au point. Toutefois, il peut être spécialisé dans les systèmes électroniques ou alors dans la technique d’automatisation des robots.

Le travail de l’ingénieur commence par l’identification des tâches qu’il souhaite attribuer au robot. Dès lors, il établit, selon un cahier de charge détaillé, un plan en fonction des solutions technologiques qui répondent à ses besoins. Ensuite, il réalise un prototype qu’il devra tester avant de le valider. L’installation, le déploiement et la maintenance des dispositifs font également partie de ses attributions.

Les qualités requises

L’ingénieur en robotique doit par-dessus tout être quelqu’un de polyvalent. En effet, la science de la robotique réunit plusieurs disciplines scientifiques et techniques. Pour accéder à ce métier, il doit déjà avoir d’excellentes compétences en mécanique électronique, en informatique et en mathématiques. Par ailleurs, d’autres sciences connexes telles que l’hydraulique, la pneumatique, etc. sont des atouts.

D’autre part, la robotique est une branche de la technologie, ce qui veut dire qu’elle évolue avec le temps. Cela implique que l’ingénieur soit au courant des avancées technologiques afin de proposer des solutions innovantes et adaptées aux problèmes qu’il doit traiter. En d’autres termes, il doit être créatif pour se démarquer des autres. Pour mener à bien son travail, il doit avoir  des compétences de base en gestion de projet. Le travail d’un ingénieur en robotique le met en relation avec différentes équipes techniques. Il est donc important qu’il dispose d’une bonne aisance relationnelle. De plus, il doit pouvoir diriger son équipe en leur apportant les assistances techniques nécessaires.

Quelle formation pour devenir ingénieur en robotique ?

En tant qu’ingénieur, un niveau de bac+5 est requis pour tout professionnel souhaitant accéder à ce métier. Mais l’orientation vers ce domaine commence idéalement dès le plus jeune âge. Déjà, en classe de seconde il existe les enseignements de détermination qui initient les étudiants à cette spécialisation. Il s’agit de l’option ISI-ISP (Initiation Sciences de l’Ingénieur et Informatique et Système de Production). Cela va de soi, l’étudiant qui aspire à cette carrière devra passer par un bac S ou STI2D, mention Sciences de l’ingénieur.

Par la suite, il devra intégrer une classe préparatoire MPSI (mathématiques, physiques, sciences de l’ingénieur ) ou PCSI (physique, chimie et sciences de l’ingénieur) pendant deux ans. Certaines écoles d’ingénieurs proposent des classes préparatoires intégrées dans leurs cursus. Néanmoins, les autres écoles admettent également les niveaux L2, L3, BTS ou DUT en sciences ou technologies.

Les écoles d’ingénieurs

Pour obtenir un diplôme d’ingénieur, vous pouvez intégrer l’ENSTA Paris Tech. L’Institut des Sciences et Techniques des Yvelines (ISTY) en propose également une avec la spécialité mécatronique. Par ailleurs, Polytech Sorbonne de Paris dispose d’un cursus spécialisé en robotique.

En outre, il est possible de suivre un programme universitaire pour obtenir un master. Dans ce cas-là, il faudra valider une licence ou un master 1 en sciences et technologies. Pour cette option, l’université Pierre-et-Marie-Curie propose d’étudier les systèmes avancés et robotique. L’université d’Evry offre un master électronique, énergie électrique, automatique parcours robotique industrielle et parcours robotique, assistance et mobilité pour l’université de Versailles-Saint-Quentin-en-Yvelines.

Pour finir, il y a encore une possibilité de poursuivre vers un mastère spécialisé en un an, ou un doctorat en trois ans. D’un autre côté, ceux qui sont déjà dans le métier peuvent également profiter de certains programmes de formations proposés par les écoles d’ingénieurs. Cela leur offre l’opportunité d’évoluer dans leur carrière et d’occuper des fonctions plus importantes.

Salaire

Un ingénieur en robotique peut gagner entre 2 000 et 2 500 euros par mois à ses débuts. En fonction de son expérience et de son ancienneté, il peut largement gagner plus.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.