in ,

Tim Cook dévoile enfin les dessous de l’IA Apple Intelligence

Apple Intelligence, la nouvelle IA générative d'Apple présentée par Tim Cook

Depuis l'annonce de l' Intelligence à la WWDC de cette semaine, et compagnie n'ont cessé de vanter le mérite de leur nouvelle IA. Mais des questions se posent toujours au niveau des performances réelles du modèle. Apple, de son côté, semble adopter une approche différente. Si les entreprises d'IA optent généralement sur la grandeur du modèle, Apple a misé sur un plus petit modèle.

En gros, comme les autres produits Apple vise, l'entreprise de Tim Cook ne s'est pas éloigné de sa vision globale de ce qu'est la d'IA générative.

Au contraire, elle a mis au point une version plus pragmatique de ce type de système. Ce qui lui permet d'intégrer de manière plus naturelle l'IA générative dans ses produits.

YouTube video

Apple Intelligence : plus petite IA, mais plus responsable

Pour y arriver, Apple a fait en sorte de former Apple Intelligence à partir d'un ensemble de données personnalisées.

Il s'agit en d'autres termes d'un flux de données qui correspondent aux fonctionnalités qu'elle va proposer aux utilisateurs.

Il s'agit, à première vue, d'une approche qui s'éloigne de celle adoptée par les autres entreprises d'IA telles qu', et .

Mais est-ce que cette décision va vraiment permettre à Apple d'éviter les problèmes de transparence auxquels se sont confrontés ses concurrents ?

En tout cas, ce qui est sûr, c'est qu'Apple Intelligence peut répondre à des tâches spécifiques

Ou du moins, malgré sa petite taille, offrir une meilleure réponse grâce à sa collaboration avec OpenAI.

Un partenariat en vu entre Apple et OpenAI

De mon point de vue, si on prend compte des limites inhérentes de l'Apple Intelligence, il est logique qu'Apple envisage d'ouvrir son système à des modèles d'IA tiers comme ChatGPT d'OpenAI.

En effet, ces derniers ont été formés spécifiquement pour l'expérience utilisateur macOS/iOS, ce qui restreint leur champ de connaissances.

Il existera donc de nombreux domaines où les réponses d'Apple pourraient s'avérer incomplètes ou insatisfaisantes.

Dans ces cas bien précis, lorsque le système jugera qu'une application IA tierce serait plus à même de fournir une meilleure réponse, une invite système demandera à l'utilisateur s'il accepte ou non de partager ses données en externe.

Mais si aucune notification de ce type n'apparaît, cela signifie que la requête peut être traitée de manière satisfaisante par les modèles internes d'Apple.

YouTube video

Bientôt possible d'exécuter certaines tâches sans passer par le cloud, merci Apple Intelligence

Apple n'indique pas précisément si une requête utilisant l'IA est traitée localement sur l'appareil ou sur un serveur distant via son service Private Cloud Compute.

La philosophie qu'Apple a adoptée, c'est que de tels détails techniques n'ont pas à être divulgués

L'entreprise applique d'ailleurs les mêmes standards de confidentialité. Que ce soit sur ses appareils ou ses serveurs équipés de puces maison.

Pour savoir si une tâche nécessite le cloud computing, vous pouvez déconnecter votre appareil d'internet.

Si c'est le cas, mais qu'aucun réseau n'est disponible, un message d'erreur s'affichera. Celui-ci indique l'impossibilité de compléter l'action demandée.

Dans le cas contraire, Apple fournira des informations sur les actions requérant un traitement cloud

Newsletter

Envie de ne louper aucun de nos articles ? Abonnez vous pour recevoir chaque semaine les meilleurs actualités avant tout le monde.

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *