in

IA générative : l’art de différencier le vrai du faux

Authenticité vs IA générative

Et si le Pape François n’était pas habillé en Balenciaga ? Si aucun de Drake ni de The Weekend n’avait sorti un nouveau morceau ? Et si tout cela était faux ?

Les images que l’on a vues sur internet depuis quelques mois n’étaient que les résultats de ce que l’on appelle l’IA générative. Il s’agit d’une technologie qui a la capacité de générer du texte, des images, des chansons et même des vidéos, dont Midjourney et ChatGPT sont les plus connues.

Vers une crise d’authenticité imminente à cause de l’IA générative

S’il y a une chose qui rend l’utilisation de l’IA générative très courante, c’est qu’elle peut générer des images de type humaine à la demande. Or, ce qui est assez impressionnant, c’est qu’à cause de ces contrefaçons, les gens sont dupés. À la longue, cela va entraîner une crise d’authenticité et va soulever des questions plus délicates.

L’impact de l’IA générative est donc de taille. Pour illustrer les faits, demandons-nous comment savoir si une vidéo du prochain candidat à l’élection présidentielle est réelle ou non ? Pourquoi faire appel à un artiste alors que l’intelligence artificielle a la capacité de générer une bande sonore ou une illustration de qualité élevée ?

Malgré la facilité de production d’articles, d’images, de vidéos et de contenu audio, il est plus prudent d’un autre côté de réexaminer l’authenticité des contenus.

IA générative : des limites arbitraires au potentiel créatif humain

La prolifération de l’IA générative tire ses origines de l’exploitation de la dépendance de l’homme à l’authenticité catégorique. C’est-à-dire en générant quelque chose de faux, mais qui a une ressemblance étonnante avec celle qui est authentique.

Cela dit, ce n’est pas parce que l’on a entendu une nouvelle chanson de Bob Marley qu’il a forcément sorti un morceau. Ce n’est pas parce que l’on a lu un article sur ChatGPT ou sur OpenAI qu’un rédacteur humain a rédigé le texte.

Le fait est qu’avec les capacités génératives de l’IA, il faudra instaurer une certaine norme sur l’utilisation d’un tel outil. On peut envisager un apprentissage de l’intelligence artificielle dans les écoles ou au sein des entreprises. Cela pour avoir une idée de comment le processus de création de l’IA générative pourra changer le monde.

Ia générative

Par ailleurs, le mieux à faire pour éviter les conséquences dramatiques de l’IA générative telle que ChatGPT d’OpenAI, c’est d’établir des réglementations. Des questions délicates peuvent également être considérées pour différencier le vrai du faux. Cela permettra de savoir si l’on a rédigé un document avec l’aide de l’intelligence artificielle. Mais aussi si un artiste a utilisé l’IA générative pour la création d’une œuvre d’art.

Le cas de l’Italie est un exemple concret de ce qu’il faut faire quant à l’utilisation de l’Intelligence artificielle. L’autorité a bloqué ChatGPT en raison d’un problème de confidentialité des données des utilisateurs. Le pays n’a autorisé l’outil qu’après intervention des responsables de développement de l’outil. Mettons-nous seulement en tête qu’une séquestration de l’IA générative pourrait entraîner des limites à notre potentiel créatif.

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *