dans ,

L’IA d’IBM peut anticiper l’évolution de maladie de Parkinson

L'IA d'IBM peut prédire l'évolution de la maladie de Parkinson

Cette IA d’IBM peut prédire le développement de la maladie de Parkinson chez les patients.

S’il y a un domaine pour lequel l’intelligence artificielle joue vraiment un rôle capital, c’est sans doute la médecine. Plus précisément, en apportant sa contribution dans le diagnostic de différentes maladies, elle permet de sauver des milliers de vies. Aujourd’hui, c’est les patients atteints de la maladie de Parkinson qui bénéficieront d’une nouvelle avancée dans cette technologie.

IBM développe une IA qui peut prédire la progression de la maladie de Parkinson

Actuellement, l’intelligence artificielle est l’un des piliers de la recherche médicale. En effet, elle permet de diagnostiquer des maladies telles que le cancer et les maladies cardiaques d’une manière plus précise et plus rapide que les scientifiques.

Et une fois de plus, l’IA apporte sa contribution à la médecine, en prédisant cette fois la progression de la maladie de Parkinson chez un patient. Ce nouveau modèle a été développé par IBM avec la Fondation Michael J. Fox (MJFF). L’IA permettrait d’anticiper l’évolution de la maladie par rapport à la temporalité et à la gravité.

Ce nouveau système a été formé sur une base de données appelée Parkinson’s Progression Markers Initiative. Elle regroupe des informations sur plus de 1 400 patients sur une période de 7 ans.

Gérer les patients et concevoir des essais cliniques

Selon IBM, l’objectif serait d’utiliser cette IA pour améliorer la gestion des patients atteints de la maladie de Parkinson et concevoir des essais cliniques. Même s’il s’agit d’une maladie malheureusement bien connue à présent, chaque patient y répond différemment.

Autrement dit, si certains parkinsoniens suivent une progression bénigne, d’autres évoluent plus rapidement vers l’invalidité, d’après les chercheurs. Cela signifie que chaque traitement doit être adapté au cas de chaque patient.

D’après les estimations, plus de 6 millions de personnes dans le monde seraient atteintes de la maladie de Parkinson. À ce jour, il n’existe aucun remède connu pour la guérir. Néanmoins, en continuant leurs recherches, IBM et MJFF espèrent fournir des caractérisations plus détaillées des différents stades de la maladie.

En attendant, les résultats actuels devraient déjà permettre au personnel médical d’aider les patients à mieux affronter leur maladie en anticipant son évolution.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.