dans

Une IA capable de prédire les comportements humains

Une IA pour prédire les comportements humains

Une nouvelle étude dévoile une IA qui peut prédire les comportements d’un humain. Elle peut anticiper ses gestes et coordonner ses actions en fonction de ceux-ci.

Le langage corporel des humains permet à ses semblables de deviner à l’avance comment il va agir. Désormais, cette capacité de prédiction peut aussi être retrouvée chez une machine dotée d’une intelligence artificielle.

Une IA pour prédire nos comportements ?

Des chercheurs du Columbia Engineering ont présenté une nouvelle étude qui consiste à utiliser une technique de vision par ordinateur pour rendre les machines plus intuitives. En effet, elles peuvent désormais deviner à l’avance comment les personnes vont agir. L’algorithme mis au point par les chercheurs devrait servir à mieux coordonner les actions entre les ordinateurs et les humains. D’après le professeur Carl Vondrick qui a dirigé l’étude, cela ouvrirait de nouvelles possibilités pour l’interaction homme-machine. Cela inclut la robotique, les technologies d’assistance ou encore les véhicules autonomes.

Pour se former, l’algorithme de prédiction s’est alimenté de milliers de films, de matchs et d’émissions. Ainsi, l’IA a appris à prédire les comportements en événement d’action vidéo, avec une avance de plusieurs minutes.

Une prédiction abstraite pour plus de confiance

Pour mieux comprendre le processus, prenons un exemple. Le système peut anticiper une poignée de main ou un coup de poing. Toutefois, s’il ne réussit pas à prédire le geste avec exactitude, il prend alors le concept général qui, dans ce cas-ci, est le mot « salutation ».

En développant cette IA, Didac Suris et Ruoshi Liu, doctorants de Columbia Engineering ont abordé le problème dans un cadre mathématique. Il existe les formes géométriques que nous connaissons, régies par des règles familières. D’un autre côté, certaines formes présentent des irrégularités, comme des droites pliées ou des triangles gonflés. En partant du même principe, les chercheurs ont créé des modèles qui peuvent prendre en compte plus d’options et organiser des concepts de plus hauts niveaux.

De la même manière qu’un humain résonnerait, l’IA va alors prédire les comportements à un niveau d’abstraction plus élevé. Et cette capacité de prendre des décisions nuancées attire plus la confiance des utilisateurs. Maintenant, la prochaine étape pour les chercheurs est de tester l’efficacité de l’algorithme en dehors de leur laboratoire.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.