dans

IBM Environmental Intelligence prépare les entreprises aux risques environnementaux

IBM Environmental Intelligence

IBM a dévoilé une nouvelle suite logicielle basée sur l’IA appelée IBM Environmental Intelligence. Elle permettra aux entreprises de rationaliser et d’automatiser la gestion des risques environnementaux.

Afin d‘aider les entreprises à se préparer et à réagir aux risques météorologiques et climatiques, IBM a dévoilé un logiciel d’IA pour l’intelligence environnementale. La suite combine l’intelligence artificielle, les données météorologiques, l’analyse des risques et la comptabilisation du carbone.

La suite logicielle IBM Environmental Intelligence

L’avenir des entreprises est lié à l’environnement, explique Kareem Yusuf, directeur général d’IBM AI Applications. D’une part, les entreprises font face aux effets des perturbations météorologiques dans leurs activités. D’autre part, elles sont tenues pour responsables de l’impact de leurs activités sur la planète.

Dans ce cadre, IBM a dévoilé une nouvelle suite logicielle basée sur l’IA pour aider les entreprises à se préparer et à gérer les risques liés à l’environnement. La suite IBM Environmental Intelligence utilise les données météorologiques d’IBM, des analyses géospatiales avancées et les innovations basées sur l’IA issues de la recherche de l’entreprise. Elle devrait permettre aux organisations de consacrer plus de ressources pour l’analyse et moins pour la conservation de données complexes.

Par ailleurs, pour fournir des informations sur l’environnement, IBM Environmental Intelligence utilise des API, des tableaux de bords et des cartes d’alertes.

Rationaliser la gestion des risques météorologies et climatiques

Le premier objectif d’IBM Environmental Intelligence est de surveiller et alerter des perturbations environnementales. Cela peut concerner les conditions météorologiques extrêmes, les incendies de forêt, les inondations ou encore la qualité de l’air. De plus, elle vise à se préparer aux impacts du changement climatique grâce à l’analyse des risques climatiques. Elle fournira des informations sur les perturbations opérationnelles potentielles afin de hiérarchiser les efforts d’atténuation et de réponse. Enfin, la suite devra mesurer et rendre compte des initiatives environnementales et rationaliser la comptabilisation du carbone.

Grâce aux recherches d’IBM en matière d’intelligence artificielle, cette suite facilitera l’analyse des grands ensembles de données météorologiques et climatiques. Cela permet aussi de modéliser les risques pour générer des données sur les menaces futures. Par ailleurs, IBM Environmental Intelligence déploie le traitement du langage naturel (NLP) et l’automatisation. De ce fait, les entreprises seront en mesure d’estimer les émissions de carbone et, par la même occasion, d’identifier les moyens de les réduire.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.