dans

Les systèmes quantiques bientôt domestiqués par les impulsions IA

Impulsions IA et systèmes quantiques

La découverte des impulsions pilotées par IA est le résultat des recherches en matière d’apprentissage automatique. Celles-ci permettent de stabiliser les systèmes quantiques face à un bruit environnemental.

Contrairement au contrôle d’un ballon de basket, il est assez difficile de contrôler les mouvements des systèmes quantiques. Particulièrement les électrons et les atomes. D’après les explications des scientifiques, il s’agit de minuscules fragments de matière qui, dans la majorité des cas, sont des proies faciles pour la perturbation. Ce qui, logiquement, va entraîner une déviation de leur direction. On parle alors d’amortissement, un processus dans lequel on constate une dégradation du mouvement juste à l’intérieur des systèmes quantiques.

Les impulsions IA comme solution pour les systèmes quantiques et le bruit environnemental

En termes de systèmes quantiques, les impulsions pilotées par IA ou intelligence artificielle représenteraient une solution pour résoudre l’amortissement et le bruit en même temps. On parle ici des impulsions stabilisatrices de lumière, ou encore de tension d’intensité conjecturale aux systèmes quantiques.

Selon les chercheurs de l’Institut des Sciences et Technologie d’Okinawa (OIST), l’intelligence artificielle est la solution pour découvrir une telle sorte d’impulsion. Et cela d’une manière optimisée pour ensuite, envisager le refroidissement des objets micromécaniques. Mais aussi dans le but de contrôler son mouvement.

refroidir un système quantique grâce à l'impulsion IA

À titre d’information, les objets micromécaniques de plus grande taille ont des comportements classiques, à température ambiante. Ils peuvent en effet être refroidis jusqu’à atteindre leur état fondamental. C’est-à-dire leur état d’énergie le plus bas. Il est alors possible de réaliser cette mécanique quantique dans les systèmes quantiques.

D’après le Dr Bijita Sarma, chercheur postdoctoral à l’OIST Quantum Machines Unit, les technologies obtenues grâce aux systèmes quantiques ouvrent une porte vers de nombreuses possibilités. « Pour bénéficier de leur promesse de conception de capteurs ultraprécis, de traitement de l’information quantique à grande vitesse et d’informatique quantique, nous devons apprendre à concevoir des moyens d’obtenir un refroidissement et un contrôle rapides de ces systèmes », a-t-elle ajouté.

Refroidir les objets micromécaniques

Le Dr Sarma et ses collègues ont mis au point une approche qui se base sur l’apprentissage automatique. Cette méthode leur a permis de comprendre comment utiliser les contrôleurs artificiels dans la recherche d’une séquence d’impulsions intelligentes non intuitives. Autrement dit, des séquences qui auront la capacité de refroidir un objet micromécanique à forte température.

« La stabilisation des systèmes quantiques doit passer par des impulsions pilotées par IA rapides. Les contrôleurs d’intelligence artificielle que nous avions conçus peuvent aboutir à ces résultats », affirme le Dr Bijita Sarma. « Nous espérons vivement que la solution que nous avions mise au point constituera une grande première dans le domaine de l’informatique quantique. Notre objectif est aussi de faire le premier pas dans la création de machines quantiques autonomes semblables aux voitures autonomes », ajoute-t-elle. D’autres chercheurs devraient déjà emprunter la même voie pour l’avenir de la technologie et de l’intelligence artificielle.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.