dans

L’intelligence artificielle pourrait mettre fin à la liberté religieuse

L'intelligence artificielle menace la liberté religieuse

La liberté religieuse serait menacée par l’intelligence artificielle et sa puissance qui n’a presque pas de limite.

Les données sont indéniablement des sources d’informations précieuses. Mais le fait d’obtenir des informations n’est pas toujours une bonne chose. Par exemple, quand un film fait référence à un informateur, il est souvent question d’un espion. Dans le monde réel, cela pourrait avoir des conséquences désastreuses sur les différentes communautés.

L’IA au service du bien

L’intelligence artificielle donne aux humains la possibilité de surmonter tous les défis du quotidien et même de s’attaquer aux problèmes d’ordre planétaire. Ainsi, elle a envahi le monde et contribue même à rendre nos villes intelligentes ainsi que les véhicules dans lesquels nous roulons. En d’autres termes, l’IA s’est taillé une place dans tous les secteurs imaginables.

Au cas où vous n’y aurez pas pensé, elle joue même un rôle au service de la religion. Par exemple, en Arabie Saoudite, des robots intelligents servent de guide à la Grande Mosquée de La Mecque pour renseigner les visiteurs. En outre, un livestream alimenté par l’IA a contribué à libérer des pratiquants pris en otages en début d’année.

Alors, comment l’intelligence artificielle pourrait-elle menacer la liberté religieuse ?

La puissance de l’intelligence artificielle repose sur l’exploitation de données dont la quantité ne cesse d’augmenter de manière exponentielle. Maintenant, les informations recueillies peuvent aussi bien servir le bien comme le mal. En d’autres termes, les données peuvent être utilisées par des acteurs malveillants pour réprimer les croyances religieuses minoritaires.

En effet, si un régime autoritaire décide de considérer une religion comme une menace, il pourrait utiliser l’IA pour cibler certains groupes. Un autre moyen de tirer parti des technologies comme la reconnaissance faciale serait l’identification des personnes qui fréquentent les lieux de culte. Pour les extrémistes, ces mêmes cas d’utilisation conduiraient alors plus facilement à une guerre de religion.

Si vous doutez encore que l’intelligence artificielle puisse nuire à la liberté religieuse, la Chine vous fera peut-être changer d’avis. Les autorités locales ont effectivement effectué un profilage des religieux à l’aide de la reconnaissance faciale. Les données récoltées ont alimenté une base de données qui leur a servi de prétexte pour procéder à des fouilles et à des arrestations.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.