dans

Meta veut étudier le cerveau et le traitement du langage à long terme

Meta AI : étudier le cerveau pour comprendre le traitement du langage

Pour créer une IA capable de traiter le langage comme les humains, Meta AI prévoit une étude à long terme sur le cerveau.

Malgré les grandes avancées de l’intelligence artificielle en matière de traitement du langage, elle n’a toujours pas atteint le même niveau que les humains. Les chercheurs continuent d’approfondir les recherches sur le sujet.

Pour Meta AI, la maîtrise du langage repose avant tout sur le cerveau

Le traitement du langage naturel ou le NLP est la branche de l’IA qui permet aux machines de comprendre et de générer le langage humain. Elle a fait des progrès impressionnants au cours des dernières années. Cependant, il existe encore un écart considérable entre la manière dont les humains traitent le langage et celle des programmes informatiques.

Dans ce cadre, Meta AI a annoncé un projet d’étude à long terme visant à comprendre comment le cerveau humain traite le langage. Le projet est mené en collaboration avec le centre de neuro-imagerie NeuroSpin (CEA) et l’INRIA. L’étude consistera à comparer la manière dont les modèles d’IA et le cerveau réagissent aux mêmes phrases parlées ou écrites.

Jusqu’ici, l’étude a permis aux chercheurs de découvrir que plus les modèles imitent l’activité cérébrale, mieux ils peuvent prédire le mot suivant. Mais l’équipe a également réalisé que certaines régions spécifiques du cerveau anticipent les idées beaucoup plus efficacement que ces modèles prédictifs. Autrement dit, le cerveau peut prédire bien au-delà du mot suivant.

Combiner la neuro-imagerie et le deep learning

Le partenariat avec NeuroSpin permettra de créer un ensemble de données de neuro-imagerie. Celui-ci est constitué de scans obtenus à l’aide de l’IRMf et de la magnétoencéphalographie (MEG).

Alors que le but est de créer une IA capable d’égaler le niveau du cerveau, l’approche  de Meta consiste à utiliser le deep learning pour comprendre comment il traite le langage. Cette sous-catégorie de l’intelligence artificielle permet de faire correspondre les signaux cérébraux à la perception des mots.

Par ailleurs, Meta AI proposera tous les éléments issus du projet en open source pour stimuler les découvertes dans le domaine de l’intelligence artificielle et des neurosciences. Cela inclut le jeu de données, les modèles de deep learning, le code et les résultats de recherche.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.