in

Apple présente MLX, son nouveau framework pour propulser l’IA

Apple a conçu un nouveau framework de machine learning pour ses processeurs Silicon. Baptisé MLX ou ML Explore, l’équipe de la marque à la pomme l’a conçu pour les chercheurs en IA qui utilisent ses produits.

Un framework d’apprentissage automatique pour les puces Apple

Apple est réputée pour son approche conservatrice et discrète en matière d’intelligence artificielle. Et cela se reflète une fois de plus dans sa dernière initiative. La marque a dévoilé cette nouveauté sans fanfare. C’est grâce à une publication sur X par Awni Hannun que l’équipe de chercheurs en machine learning d’Apple a permis de découvrir cette nouveauté. Dans son post, il décrit MLX comme un « framework efficace d’apprentissage automatique spécialement conçu pour l’Apple Silicon ».

Tous les produits de la marque à la pomme comportent des puces conçues par Apple, qu’il s’agisse des ordinateurs Mac, des iPhone ou des iPad. Avec l’intégration de MLX dans ces puces, les chercheurs en machine learning ont désormais la possibilité d’entraîner des modèles d’apprentissage automatique et de créer des fonctionnalités IA sur l’ensemble des appareils de la marque.

Un outil destiné aux développeurs IA

Développée par l’équipe de recherches en apprentissage automatique d’Apple, cette solution novatrice n’est pas destinée au grand public. La société l’a créée pour répondre aux exigences des développeurs et des chercheurs en machine learning.

La société reconnaît l’importance de créer des environnements de développement ouverts et conviviaux pour l’apprentissage automatique, afin de stimuler les avancées dans ce domaine. Ainsi, son équipe a décidé de créer des outils puissants. Ceci, pour permettre aux chercheurs de concevoir leurs propres solutions en matière d’intelligence artificielle. « MLX est conçu par des chercheurs en apprentissage automatique pour des chercheurs en apprentissage automatique », a annoncé l’équipe.

Avec ce nouveau framework, Apple s’engage résolument dans la course à l’IA. Cependant, à la différence d’autres acteurs majeurs de l’industrie tels qu’OpenAI et Google, la société n’a pas pour ambition de développer un grand modèle de langage (LLM). Elle ne se focalise pas sur l’IA générative, mais préfère plutôt mettre l’accent sur les modèles fondamentaux de ses services, à savoir l’apprentissage automatique. Son objectif réside plutôt à fournir aux chercheurs des outils IA puissants afin de les soutenir dans leurs travaux.

Conçu pour répondre à une variété d’applications

MLX s’inspire des frameworks existants comme ArrayFire ou encore Pytroch. En revanche, l’équipe de machine learning d’Apple y a intégré la prise en charge d’un modèle de mémoire unifiée. Cela offre aux utilisateurs la possibilité d’effectuer des opérations sur n’importe quel type de périphérique d’Apple sans avoir à effectuer des copies de données. Par ailleurs, l’équipe ML de la marque à la pomme croquée l’a conçu en tenant compte des spécificités de l’architecture Apple Silicon. Ce qui se traduit par une nette augmentation de ses performances.

À travers la conception de ce nouveau framework, Apple semble vouloir démocratiser l’accès au machine learning. MLX est disponible sur les plateformes Open Source comme GitHub et PyPI, simplifiant ainsi son adoption pour les chercheurs. Avant son lancement, l’équipe a procédé à différents tests cet été. Elle a présenté plusieurs exemples illustrant les capacités de MLX. Ce framework permet de former un modèle de langage efficace. Les chercheurs peuvent aussi s’en servir pour créer une IA génératrice d’images ou encore pour mettre en œuvre un modèle de reconnaissance vocale.

Newsletter

Envie de ne louper aucun de nos articles ? Abonnez vous pour recevoir chaque semaine les meilleurs actualités avant tout le monde.

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *