dans

Voici Nikola, l’enfant androïde au visage émotionnel

Androïde Nikola

Nikola est un enfant androïde qui peut transmettre les six émotions fondamentales par son visage.

Les androïdes sont conçus pour ressembler aux humains en tout point de vue, à savoir le physique et le comportement. Mais la reproduction des expressions faciales reste un défi pour les développeurs. De ce fait, il est difficile pour les humains de reconnaître les émotions transmises par ces dispositifs. Pourtant couramment utilisés en tant que compagnons et il est con important que les utilisateurs puissent interagir avec eux.

Nikola, le jeune androïde japonais

Les Japonais ont été les premiers à créer les androïdes et sont toujours dans la course, malgré la position dominante de Hanson Robotics. Il y a quelques jours, des chercheurs du projet Guardian Robot de RIKEN, au Japon, ont présenté leur dernière invention : une tête d’enfant. L’objectif de ce projet est de développer un androïde d’assistance pour aider les personnes en difficulté ou isolées.

Le visage de Nikola, comme ils ont baptisé l’androïde, contient 29 actionneurs pneumatiques pour contrôler ses muscles. Les mouvements de la tête et des yeux, quant à eux, sont contrôlés par six autres actionneurs.

L’ensemble des actionneurs a été mis en place en se basant sur le système FACS (Facial Action Coding System). Il s’agit d’une technique utilisée dans le cadre de l’étude des expressions faciales. Les chercheurs ont donc intégré plusieurs unités d’action du visage dans l’androïde.

Réussir à transmettre six émotions fondamentales

La conception de l’androïde Nikola permet, selon les chercheurs, de contrôler les aspects de ses comportements et d’étudier les interactions en direct. Dans un premier temps, ils ont cherché à vérifier si les expressions faciales de Nikola étaient compréhensibles. À cette fin, une personne certifiée en notation FACS a été chargée d’identifier les unités d’actions faciales. Ce premier test a révélé que les mouvements du visage de l’androïde ressemblent exactement à ceux d’un humain.

Par la suite, les chercheurs ont demandé à des juges humains ordinaires de reconnaître les émotions fondamentales, à savoir bonheur, tristesse, peur, colère, surprise et dégoût. Cette fois, les précisions des résultats étaient variées, mais les six émotions ont tout de même été identifiées. Selon les chercheurs, la difficulté à reconnaître certaines émotions est due au manque d’élasticité de la peau synthétique par rapport à celle des humains. Cela limite par exemple la formation des rides.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.