dans

Des chercheurs développent un œil électronique pour les microbots

Un œil électronique pour les microbots

Cet œil électronique, initialement destiné aux microbots, pourrait donner la vue aux aveugles à l’avenir.

La perception du monde n’est pas la même pour tous les robots et elle est même très loin de la réalité pour certains dispositifs. Des chercheurs ont développé un œil électronique qui peut fonctionner à l’échelle microscopique et qui pourrait jouer un rôle crucial dans la robotique et plus encore.

Un œil électronique pour les microbots

En termes de recherche scientifique, médicale ou encore dans l’industrie et la vie quotidienne, 80 % des informations sont saisies par la vision. C’est ce qu’a déclaré le professeur Sidong Lei, de la Georgia State University. Avec d’autres chercheurs, il a construit un nouveau dispositif pour la vision artificielle des microbots. Il s’agit en fait d’une caméra qui fonctionne à l’échelle microscopique qui leur servirait d’yeux.

Les nanobots et les microbots sont conçus pour accéder aux endroits difficiles, voire impossible d’accès pour les autres dispositifs. Ces branches de la robotique sont actuellement explorées par les secteurs environnementaux, médicaux, etc. qui nécessitent une exploration du monde à une échelle nanométrique.

Maintenant, pour percevoir son environnement, un robot utilise la computer vision. Mais réduire les dispositifs de vision artificielle à une taille microscopique est un défi de taille, d’où l’enjeu de cette nouvelle étude.

Le nouvel œil électronique pour les microbots a été créé à l’aide d’un système d’empilement vertical. Les chercheurs ont utilisé un capteur de couleur vertical à semi-conducteurs de van der Waals (vdW-Ss). Entre autres, le dispositif combine différentes méthodes synthétiques lui permettant d’imiter les processus biochimiques de la vision humaine. 

Le plus grand avantage de cet œil est sa capacité à reconnaître les couleurs. Selon l’équipe, la structure verticale offre effectivement une capacité de reconnaissance des couleurs tout en simplifiant la conception du système.

Aider les malvoyants

Outre les microbots, les chercheurs suggèrent d’autres utilisations pour cet œil électronique. En effet, cette recherche pourrait contribuer au développement d’yeux biomimétiques et des prothèses neuromorphiques plus avancés. Par ailleurs, la fonction de détection des couleurs pourrait aider les daltoniens à avoir une meilleure perception des objets colorés. Enfin, les chercheurs pensent même que la découverte pourrait un jour aider les aveugles à voir.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.