in

OpenAI vise le marché chinois et dépose les marques GPT-6 et GPT-7

OpenAI continue de repousser les limites de l’IA. Alors que GPT-5 n’est pas encore lancé, la start-up californienne pense déjà aux versions 6 et 7 de son grand modèle de langage. Par ailleurs, elle compte conquérir de nouveaux marchés et étendre sa présence. L’entreprise dirigée par Sam Altman a notamment soumis deux demandes pour l’obtention de droits de marque pour GPT-6 et GPT-7 en Chine.

OpenAI ne baisse pas les bras et relève les défis

ChatGPT, le fameux chatbot du leader en IA OpenAI, n’est pas encore accessible en Chine et dans d’autres pays asiatiques. Et, il semble que l’entreprise basée aux États-Unis est bien déterminée à entrer en concurrence avec les entreprises de l’Empire du Milieu. Baidu se positionne comme le concurrent majeur de la start-up. Ce géant chinois a lancé en mars 2023 son robot conversationnel baptisé Ernie Bot.

En avril, OpenAI a déjà effectué une demande de marques pour GPT-4 ainsi que Whisper en Chine. Et en juillet, elle a réitéré cette démarche pour GPT-5. Cependant, aucune des requêtes du leader de l’IA n’a reçu le feu vert définitif de la part de l’administration chinoise de la propriété intellectuelle.

Malgré ses demandes qui restent sans suite jusqu’à présent, OpenAI persévère et a décidé d’effectuer la même procédure pour les prochaines versions de son LLM sur lequel s’appuie son fameux chatbot IA ChatGPT. Selon les informations disponibles sur le site officiel de l’Office des marques de l’administration chinoise de la propriété intellectuelle, pour chaque modèle, Open AI a déposé des demandes sous les catégories 9 et 42. La classe 9 concerne les équipements utilisés pour les recherches scientifiques. Quant à la classe 42, cela englobe les services technologiques.

Demandes en cours d’examen

OpenAI n’a pas encore effectué de commentaire quant à la progression de cette procédure. La start-up, établie à San Francisco, indique simplement que les demandes font l’objet d’un examen cours.

Depuis le lancement de ChatGPT, il y a un an, OpenAI n’a cessé de développer les capacités de ses LLM. Basé sur des algorithmes de deep learning, le chatbot est capable de comprendre le langage naturel et de répondre aux requêtes des utilisateurs.

La toute première version de ChatGPT est basée sur GPT-3.5. Ce modèle de langage s’appuyait sur 175 milliards de paramètres. Quelques mois plus tard, OpenAI a sorti une version mise à jour de GPT. GPT-4 compte un grand nombre de paramètres estimés à 1 760 milliards. C’est le modèle de langage le plus performant jamais créé pour le moment. Il comprend non seulement les textes, mais aussi les images.

La start-up est déterminée à poursuivre ses efforts de recherche. Sam Altman, son PDG, a annoncé le mois dernier que l’entreprise travaillait sur GPT-5. En outre, il a communiqué l’intention d’OpenAI de solliciter de financements additionnels auprès de Microsoft afin de soutenir ses projets d’innovation.

La sortie de GPT-5 est prévue en 2024. Quant aux versions 6 et 7, leur lancement officiel sera attendu en 2025 ou plus tard. Avec ces récentes informations, OpenAI s’affirme comme un leader incontesté dans le domaine de l’intelligence artificielle, surpassant ses concurrents.

Newsletter

Envie de ne louper aucun de nos articles ? Abonnez vous pour recevoir chaque semaine les meilleurs actualités avant tout le monde.

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *