dans

Pentagone : une IA qui prédit les menaces des jours à l’avance

L'IA précognitive du Pentagone

L’IA précognitive du Pentagone aidera les militaires à prendre des décisions proactives.

Global Information Dominance Experiments (GIDE) est un système d’analyse de données massives, basé sur l’IA, développé par le US Northern Command. Le Pentagone pense qu’il peut prédire des événements des jours à l’avance ce qui entraînerait un changement majeur dans les opérations militaires et gouvernementales.

GIDE, l’IA précognitive du Pentagone

En effet, le US Northern Command aurait récemment terminé une série de tests pour GIDE. Il s’agit d’un système qui combine l’IA, le Cloud et des capteurs pour traiter des données recueillies à travers le monde.

D’après le général Glen VanHerck, ce système serait capable de prédire des événements militaires des jours à l’avance. En se basant sur le machine learning, GIDE observe les changements dans les données en temps réel qui pourraient suggérer d’éventuels problèmes. 

Par exemple, si l’imagerie satellite détecte qu’un vaisseau adverse se prépare à être déployé, l’IA signalera au Pentagone cette mobilisation. En temps normal, cela prendrait des jours aux analystes de l’armée de parcourir ces informations. Mais en partageant les données sur le Cloud, le système GIDE peut les traiter et envoyer une alerte en quelques secondes.

Certes, il ne s’agit pas d’une nouvelle technologie. Néanmoins, selon le général VanHerck, elle rassemble tout pour donner une longueur d’avance à l’armée comme dans Minority Report.

Déployer GIDE dans le monde réel

Le Pentagone pense que l’armée est prête à déployer ce nouveau logiciel d’IA et commencera à le mettre en exercice au printemps 2022. Quant aux attentes du Département de la Défense américain, ils espèrent que GIDE aidera à prendre des mesures proactives. Autrement dit, les forces seront déployées plus efficacement et les défenses seront renforcées. Par ailleurs, le général VanHerck a ajouté que cela pourrait également offrir une opportunité au gouvernement civil, quoiqu’il n’ait pas fourni d’exemple précis.

Toutefois, GIDE connaît des limites dans ses capacités. Entre autres, le système parcourt les données pour trouver un indicateur hors du commun, comme un nombre inhabituel de voitures ou d’avions garés. Les humains devront alors valider les informations pour avoir plus de certitudes. Mais dans tous les cas, cette technologie s’avère très utile pour prévenir les attaques surprises. Dans le meilleur des cas, GIDE pourrait même contribuer à éviter les conflits et à donner place à des négociations.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.