dans

Luc Julia : biographie, carrière et réalisations du co-inventeur de Siri

Luc Julia

Luc Julia est un homme dont la carrière rime avec innovations technologiques. De Apple à Renault, en passant par HP et Samsung, l’ingénieur et informaticien franco-américain multiplie les projets.

Spécialiste de la reconnaissance vocale et de l’interaction homme-machine, Luc Julia est l’un des créateurs de l’assistant vocal Siri d’Apple. D’origine française et ayant fait carrière aux Etats-Unis, il a contribué à la recherche et au développement de plusieurs technologies qui continuent d’impacter notre quotidien d’aujourd’hui.

Qui est Luc Julia ?

Luc Julia est ingénieur diplômé en mathématiques et informatique de nationalité franco-américaine. Né en Haute-Garonne à Toulouse en 1966, il a baigné dans l’électronique et l’informatique dès son plus jeune âge. A l’âge de 12 ans, il apprend la programmation et a même réussi bien avant à construire un robot de sa propre invention. Particulièrement connu pour avoir co-créé Siri, il a également  fait carrière chez Samsung et travaille actuellement aux services de Renault.

Membre de l’Académie française des technologies depuis 2020, il a été décoré de la Légion d’honneur par le secrétariat d’État chargé du Numérique. Ses travaux ont influencé les domaines de l’intelligence artificielle et de l’interaction homme-machine. 

Son parcours éducatif

Après son bac, Luc Julia intègre l’université Pierre et Marie Curie (Sorbonne) pour suivre un parcours de diplôme d’études universitaires générales de mathématiques. Aux termes de ses études à l’UPMC, il obtient une maîtrise en mathématiques et informatique et un DEA d’informatique. Il décroche ensuite un doctorat d’informatique à l’Ecole nationale supérieure des télécommunications (Télécom Paris). Pendant quelques semaines, il rejoint une unité de recherche rattachée à Télécom ParisTech avant de décider de poursuivre sa thèse aux Etats-Unis. Il prend racine la Silicon Valley et finit par obtenir la nationalité américaine. 

La carrière de Luc Julia

Après un bref passage au MIT, Luc Julia a officillement débuté sa carrière professionnelle au SRI International. Il était chargé de recherche dans le domaine des interfaces vocales. L’un des premiers projets auquel il a contribué était le lancement de Nuance Communications. Il s’agit aujourd’hui d’un leader en termes de reconnaissance vocale.

En 1998, il met en place son propre laboratoire spécialisé en IA, le Computer Human Interaction Center (CHIC ). Parmi ses inventions figurent les premiers réfrigérateurs connectés. Il a également travaillé avec BMW sur le développement de voitures intelligentes et avec HP pour développer des imprimantes connectées.

Luc Julia cofonde avec Joe Costello le « BravoBrava! », un incubateur de startups high-tech. Il a également créé un logiciel qui permet de transformer les ordinateurs en serveurs multimédias. La startup originellement appelée « Orb » sera plus tard acquise par Qualcomm.

Les grands tournants

Comme nous l’avons mentionné plus tôt, Luc Julia est l’un des cofondateurs de Siri. En effet, avec Adam Cheyer, ils ont développé, en 1997, un programme intitulé « The Assistant ». Ensemble, ils ont déposé les principaux brevets de l’assistant vocal. Ce même projet aboutira à la création de l’entreprise Siri en 2007, qui sera rachetée par Apple en 2010. Précédant la fondation de Siri, Luc Julia a quitté le projet avant de revenir en 2011. Avec son ami Cheyer, ils développent l’assistant vocal pendant une année. En fin de compte, il quitte définitivement l’entreprise.

C’est ainsi qu’en 2012, il devient le vice-président du  vice-président du Samsung Strategy & Innovation Center (SSIC). Son rôle au sein de Samsung consistait à diriger les équipes d’innovations liées à l’intelligence artificielle. Les domaines d’applications étaient notamment la perception, la planification, le traitement du langage naturel et les interfaces utilisateurs. L’objectif des activités d’innovations était d’améliorer les technologies de santé et de bien-être, de transport et l’IoT. Luc Julia a initié la création du laboratoire d’IA de Samsung à Paris. Plus tôt cette année, Samsung a décidé de regrouper toute son équipe en Corée du Sud, ce qui a poussé Luc Julia à quitter l’entreprise.

Luc Julia chez Renault

L’année 2021 sera donc marquée par le grand retour de Luc Julia en France, bien qu’il ne compte passer que quelques jours par mois. En effet, l’entreprise Renault décide de s’approprier l’ingénieur en lui offrant le poste de directeur scientifique. Luca de Meo, celui qui a réussi à le convaincre de rejoindre son équipe, espère attribuer à son entreprise la référence de « boîte tech qui intègre des véhicules ».

En tant que spécialiste en interaction homme-machine, Luc Julia contribuera certainement au développement de la conduite autonome du constructeur automobile. Il s’agit en effet d’une technologie émergente qui suscite la concurrence entre les grandes marques.

Selon Renault, l’ingénieur franco-américain accompagnera l’entreprise dans la conception et le déploiement de la feuille route en matière d’innovation et de technologies clés. Cela permettra de répondre aux enjeux de mobilité qui est actuellement un grand centre d’intérêt pour les investisseurs.

Enfin, pour citer Luc Julia, ensemble ils développeront « des expériences nouvelles et uniques pour les clients à bord et hors-bord et créer de la valeur pour les marques du Groupe ».

« L’intelligence artificielle n’existe pas »

Au cours de sa carrière, Luc Julia s’est forgé une réputation d’expert en intelligence artificielle. Ses domaines de prédilections étaient l’interface homme-machine et la reconnaissance vocale. En 2019, il publie un livre intitulé L’intelligence artificielle n’existe pas dans lequel il tente de démanteler les idées reçues sur l’IA.

Il critique les mises en garde quant à l’avenir que nous réserve les robots et les technologies de l’intelligence artificielle. D’ailleurs, il préfère adopter le terme d’intelligence augmentée. Selon lui, les dangers présumés de l’IA ne seraient que le fruit d’un malentendu qu’il essaie d’éclaircir. Et une fois de plus, les faits relatés montrent son profond attachement à la Silicon Valley. Par ailleurs, dans son ouvrage, Luc Julia met l’accent sur les avantages et les opportunités offertes par l’utilisation des technologies avancées. De même, il explique comment les robots, que certains accusent de vouloir remplacer les humains, réduisent en réalité le taux de chômage dans plusieurs pays.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.