dans

Reconnaissance faciale : lutter contre la dépendance aux jeux vidéo ?

La reconnaissance faciale pour lutter contre la dépendance aux jeux vidéo

À l’aide de la reconnaissance faciale, Tencent espère empêcher la dépendance aux jeux vidéo.

En Chine, il existe une loi pour lutter contre la dépendance aux jeux vidéo. Afin de contribuer à l’application de cette loi, Tencent lance un nouveau système basé sur l’intelligence artificielle. Il s’agit d’un outil de reconnaissance faciale qui permet de suivre le temps que les joueurs passent devant un écran.

Lutter contre la dépendance aux jeux vidéo grâce à la reconnaissance faciale

En effet, une loi chinoise vise à empêcher les mineurs de se livrer à des jeux en ligne et d’en devenir dépendants. Entre autres, depuis 2019, les jeunes ont interdiction de jouer aux jeux vidéo entre 22 heures et 8 heures du matin. Par ailleurs, ils ne peuvent pas passer plus de 90 minutes à jouer. La loi leur interdit également de dépenser plus de 57 dollars mensuel en microtransactions.

De leur côté, d’autres entités ont établi des partenariats pour mettre en place un système d’identification unifié pour les jeux en ligne. Tencent fait partie de cette initiative qui a pour objectif de faire appliquer ces lois.

L’entreprise lance alors son nouveau système intitulé « Midnight Patrol ». Il utilise la reconnaissance faciale pour suivre le temps de jeu des jeunes, notamment pendant la nuit. L’outil sera implanté dans une soixantaine de jeux développés par Tencent. Évidemment, PUBG fait partie du lot, étant donné qu’il s’agit de l’un des jeux les plus populaires en Chine. 

Pour empêcher la dépendance aux jeux vidéo, la reconnaissance faciale s’appliquera aux utilisateurs enregistrés, authentifiés et qui ont joué durant la nuit pendant un certain temps. Si un utilisateur refuse la vérification de visage, il sera considéré comme mineur, puis sera mis hors ligne. Par la suite, ils ne pourront plus accéder au jeu en question une fois qu’il aura exploité la durée maximale.

Des données exposées ?

Quand il est question de reconnaissance faciale et d’IA, la sécurisation des données est souvent remise en question. Par ailleurs, un système de crédit social émerge actuellement en Chine. Toutefois, en guise de justification, un média du pays a abordé des cas éventuels de vols effectués par des jeunes. Quoi qu’il en soit, « Midnight Patrol » est le fruit de la collaboration entre Tencent, l’Administration nationale de la presse et de la publication et du ministère de la Sécurité publique. Autrement dit, les données de reconnaissance faciale pour lutter contre la dépendance aux jeux vidéo seront également accessibles à d’autres fins.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.