in ,

Le revenu universel, la solution face à la menace grandissante de l’IA pour nos emplois ?

L’essor fulgurant de l’intelligence artificielle est perçu par beaucoup d’experts comme une véritable menace pour la société. Cette révolution technologique peut désormais accomplir, avec précision et une plus grande efficacité, de nombreuses tâches réalisées jusque-là par des humains. Pourtant, sa progression rapide et impressionnante accroît les risques de pertes d’emplois. Pour faire face à ce défi imminent posé par l’IA, le revenu de base universel pourrait-il être la solution à adopter ?

Des bouleversements majeurs attendus dans le monde du travail

Lors du récent sommet mondial sur l’intelligence artificielle à Bletchley Park, Elon Musk a déclaré que dans un avenir proche, avec l’arrivée des robots travailleurs ainsi que la progression de l’IA, aucun emploi n’est plus nécessaire. Il perçoit l’intelligence artificielle comme un génie, qui peut tout faire à la place des humains. Selon le patron de Tesla, garder son emploi à l’avenir serait juste une satisfaction personnelle.

Karl Widerquist, professeur de philosophie à l’Université de Georgetown au Qatar et économiste, quant à lui, estime que même si une personne perde son emploi à cause de l’IA, cela ne signifie pas qu’elle restera au chômage pour le reste de sa vie. Selon cet expert, elle va plutôt régresser sur le marché du travail et commencer à exercer dans des secteurs d’activité à faible revenu

Widerquist estime que la progression de l’IA conduira, du moins dans un premier temps, les employés de cols blancs à se tourner vers le travail indépendant ou d’autres formes d’emploi mal rémunérés et précaires. Il poursuit que ce changement pourrait engendrer une diminution des salaires, une détérioration des conditions de travail ainsi qu’une augmentation des inégalités.

La révolution de l’intelligence artificielle engendrera inévitablement d’importants changements dans le monde du travail. Et des études récentes ne font que confirmer cette tendance. Une nouvelle étude réalisée par la Banque de Corée prévoit notamment la suppression d’environ 3,9 millions d’emplois à la pointe des nouvelles technologies dans le pays asiatique. Et ce sont les professionnels les plus diplômés qui sont les plus exposés à cette menace.

Des opinions divergentes sur le revenu universel

Elon Musk estime que pour faire faire à cette situation, tôt ou tard, la création d’un revenu universel est inéluctable. Le patron de Tesla a déclaré que les gouvernements devront rémunérer les personnes qui perdront leur emploi et seront au chômage.

Karl Widerquist est aussi de cet avis. Pour répartir équitablement les bénéfices de la croissance économique qui est en grande partie due à la révolution de l’IA, et afin de compenser la baisse de revenus, il propose la mise en place d’une politique de revenu de base inconditionnel (RBI).

Pour financer ce revenu universel, Rossana Merola, macroéconomiste et chercheuse à l’Organisation internationale du travail, suggère la mise en place d’une taxe sur les robots et sur l’intelligence artificielle. Selon elle, il est envisageable de soumettre aux impôts les entreprises qui se servent de cette technologie pour l’automatisation des tâches et celles qui fournissent des services basés sur l’IA.

Joe Chrisp, chercheur à l’université de Bath quant à lui, estime que l’instauration d’un revenu de base universel ne fera que favoriser la prolifération des emplois précaires annoncés par Widerquist. Selon lui, cela n’encouragera pas les gens à trouver un travail plus stable.

Cet expert est d’avis qu’il est nécessaire d’élaborer une stratégie à moyen terme afin d’aider les travailleurs à trouver de nouvelles opportunités d’emploi dans une économie en pleine mutation. Toutefois, il reste sceptique quant à l’idée qu’une seule politique, à savoir la mise en place d’un revenu universel, puisse être suffisante pour répondre à la complexité du défi posé par l’impact de l’IA sur le monde du travail. « Personnellement, cette vision d’un revenu de base inconditionnel, fournissant à de nombreuses personnes incapables de trouver un emploi sur le marché du travail, un revenu sécurisé indéfiniment, je trouve cela assez déprimant », déclare-t-il.

Newsletter

Envie de ne louper aucun de nos articles ? Abonnez vous pour recevoir chaque semaine les meilleurs actualités avant tout le monde.

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *