dans

Elon Musk : biographie, carrière et impact de l’entrepreneur visionnaire

elon musk

Elon Musk est connu pour avoir fondé de grandes entreprises technologiques, dont principalement Tesla et SpaceX. Il s’est hissé parmi les plus grands entrepreneurs et est devenu multimillionnaire à la fin de la vingtaine.

Cet entrepreneur américain d’origine sud-africaine serait, depuis janvier 2021, l’homme le plus riche du monde. Et il n’a pas fait fortune avec une seule entreprise. En effet, Elon Musk a fondé ou cofondé plusieurs entreprises qui ont impacté diverses industries. Mais qui est-il et comment en est-il arrivé à cette position ?

Qui est Elon Musk ?

Né le 28 juin 1971 à Prétoria, en Afrique du Sud, Elon Musk s’est intéressé à l’informatique depuis ses 10 ans. Deux années plus tard, avec son Commodore VIC-20, il crée et vend son premier logiciel, un jeu intitulé Blastar.

En 1989, il intègre l’université Queen’s de Kingston au Canada, où il obtient la citoyenneté canadienne la même année. Ensuite, il est transféré à l’université de Pennsylvanie où il a étudié le commerce et la physique, à partir de 1992. Il obtient une licence en économie et une autre en physique. Plus tard, il intégrera l’université de Stanford pour suivre un parcours de doctorat en physique énergétique.

Mais très vite, il abandonne ses études pour lancer sa première entreprise, Zip2 Corporation, en 1995. La société développait des logiciels Web de guides urbains en ligne. Elle a été rachetée en 1999, et Musk a utilisé l’argent pour créer X.com qui deviendra plus tard PayPal. En 2002, il obtient la nationalité américaine.

Elon Musk, l’entrepreneur

En janvier 2021, la fortune d’Elon Musk est estimée à 151 milliards de dollars. L’entrepreneur domine le monde de la technologie et des affaires, et il s’attaque aux différents problèmes mondiaux. S’il est surtout connu pour être le PDG de Tesla et de SpaceX, il est à l’origine de la création de plusieurs entreprises.

X.com, devenu PayPal

Comme nous l’avons mentionné plus tôt, Musk a créé X.com en 1999. Il s’agissait d’une société de services financiers et de paiement ou d’une banque en ligne, pour ainsi dire. Elle a ensuite fusionné avec Confinity pour devenir PayPal, dont Musk possédait 11 % des actions.

En 2002, eBay acquiert l’entreprise pour 1,5 milliard de dollars en actions. Cela a fait d’Elon Musk un milliardaire. Des années plus tard, il a racheté les droits de X.com à PayPal.

The Boring Company

Frustré par le trafic routier à Los Angeles, Elon Musk a lancé The Boring Company (TBC) en janvier 2017. L’entreprise est destinée au forage de tunnels souterrains pour contourner le trafic sur les routes et accélérer la circulation. Parmi les projets de la compagnie figurait un tunnel d’essai situé à Hawthorne. Un autre tunnel dans le Maryland visait à relier Washington DC et Baltimore. 

En mai 2019, TBC décroche un contrat de 48,7 millions de dollars auprès de la Las Vegas Convention and Visitors Authority. L’accord impliquait la construction d’une boucle souterraine pour transporter des passagers autour du Las Vegas Convention Center.

Neuralink

En 2016, Musk lance une société appelée Neuralink qui développe une interface cerveau-machine (ICM) implantable. Elle visait, au départ, à redonner leur indépendance aux personnes paralysées. Afin d’y parvenir, la société s’appuie sur des ordinateurs et des appareils mobiles. Entre autres, le projet consistait à permettre à ces personnes de communiquer ou d’exprimer leur créativité par différentes applications.

Après avoir implanté une puce informatique dans le cerveau d’un cochon en 2020, Neuralink aurait été validé par la FDA. Depuis lors, l’entreprise envisage de mener des tests limités sur les humains.

OpenAI

Elon Musk a également cofondé, en 2015, le laboratoire de recherche en IA, OpenAI. Il vise à mettre au point une machine dotée d’une intelligence de niveau humain. En 2020, le laboratoire a lancé le GPT-3, une IA génératrice de texte entraînée sur des milliards de mots issus d’internet. Musk s’est retiré du conseil d’administration d’OpenAI en 2018, mais reste l’un de ses principaux donateurs.

Elon Musk et SpaceX

SpaceX, ou Space Exploration Technologies Corporation, est une entreprise que Musk a fondée en 2002. Comme son nom l’indique, l’objectif de est de construire des vaisseaux pour explorer l’espace, jusqu’à la planète Mars, en réduisant les coûts.

En 2008, SpaceX a obtenu un contrat avec la NASA pour remplacer sa navette spatiale. L’entreprise d’Elon Musk est donc chargée du transport de fret pour la SSI (Station Spatiale Internationale).

Le lancement de Falcon 9

L’année 2012 a marqué officiellement l’entrée d’Elon Musk dans l’histoire de la conquête de l’espace. SpaceX a lancé une fusée Falcon 9 avec une capsule non habitée. Il s’agissait également du premier lancement de vaisseau spatial par une entreprise privée à la SSI.

D’autres Falcon 9 ont été lancées en 2013, en 2015 et en 2017 pour diverses missions spatiales. Celle de 2015 était la première fusée réutilisable de SpaceX. Jusqu’en 2020, l’entreprise aura réutilisé le premier étage de Falcon 9 six fois et lancé 100 fusées. Après un incident survenu en novembre 2017, l’entreprise est revenue en force avec la Falcon Heavy et la Falcon Block 5 en 2018.

En route vers Mars

Le mois de septembre 2017, Elon Musk présente le plan de conception de la BFR (Big Falcon Rocket). C’est avec ce vaisseau qu’il prévoit de transporter une centaine de personnes sur Mars d’ici 2022. Initialement nommé Mars Colonial Transporter (MCT), puis Interplanetary Transport System (ITS), le projet porte actuellement le nom de Starship.

Les satellites internet

L’entreprise d’Elon Musk a également reçu l’autorisation de lancer une flotte de satellites en orbite basse pour fournir un service internet. C’est ainsi qu’en mars 2018, SpaceX met au point le réseau de satellites appelé Starlink. Le but est de donner aux zones rurales un meilleur accès aux services haut débit et de stimuler la concurrence sur le marché.

Elon Musk et Tesla

La seconde société pour laquelle Elon Musk est mondialement connu est Tesla Motors. En effet, en 2003, il a cofondé cette entreprise de construction automobile qui produit des voitures électriques ainsi que des batteries et des toits solaires. Tesla a été introduite en bourse en juin 2010 avec une valeur de 226 millions de dollars.

Une large gamme de voitures électrique

En 2008, Tesla dévoile sa première voiture de sport alimentée par une batterie lithium-ion, Roadster. La même année, l’entreprise a annoncé les plans de la Model S, une berline électrique qui visait à concurrencer la BMW série 5. Cependant, ce n’est qu’en 2012 que celle-ci est entrée en production. La Model 3 entre sur le marché en 2019 avec un prix plus accessible que les précédentes Model S et X, suivie de la SUV Model Y.

En outre, Elon Musk a dévoilé en 2017 le Tesla Semi qui affiche une autonomie de 500 miles, en plus qu’une batterie et des moteurs construits pour durer 1 million de miles.

Le pilotage automatique

Outre les véhicules électriques, Tesla développe une technologie de conduite autonome. En 2016, l’entreprise lance un logiciel d’aide à la conduite appelé « Full Self-Driving » qui donne accès aux fonctionnalités avancées « Autopilot ». Entre autres, le FSD offre une assistance à la conduite hors des autoroutes. Il repose sur des caméras et des capteurs pour détecter les objets et déclencher le pilotage automatique.

Mais en avril dernier, Elon Musk a déclaré que les véhicules Tesla pouvaient se passer des capteurs radars pour la conduite autonome. Ainsi, l’entreprise a commencé à produire des Model 3 et Y sans radar. Toutefois, le système Autopilot n’en est qu’au niveau 2. Autrement dit, la société est encore loin de mettre en vente des véhicules complètement autonomes.

SolarCity

Tesla Motors Inc. a acquis SolarCity Corp. en 2016 afin de promouvoir les énergies et les produits durables. Il s’agit d’une société qu’Elon Musk lui-même fondé avec ses cousins en 2004. Elle produit et vend des panneaux solaires, tandis que Tesla produit des systèmes de batterie pour stocker l’énergie.

Comment Elon Musk a-t-il impacté le secteur industriel ?

Avec ses entreprises, Elon Musk n’a pas uniquement multiplié le nombre de ses activités et de ses sources de revenus. Il a attiré l’attention de différents secteurs industriels.

Révolutionner les industries et réduire les coûts

Les entreprises d’Elon Musk ont pour objectif commun de rendre les technologies plus accessibles avec des coûts réduits. Dans le secteur de l’automobile, sa vision pour Tesla implique la mobilité en tant que service (MaaS) avec notamment des taxis autonomes. L’entreprise mise également sur les véhicules électriques et sa technologie « Autopilot » pour réduire le fardeau économique lié au prix du carburant.

Par ailleurs, Musk s’est fixé comme objectif d’éliminer la dépendance aux énergies fossiles et à tirer l’énergie du soleil. En effet, l’énergie solaire est une alternative intéressante dont les prix sont en baisse depuis plusieurs années. Selon Elon Musk, avec la technologie de SolarCity et la batterie Tesla Powerwall, un terrain de 100 miles carrés suffirait pour fournir de l’électricité à l’ensemble du territoire américain.

Dans l’industrie aéronautique, le développement des fusées commerciales a contribué à réduire les coûts de lancement des vaisseaux spatiaux d’un facteur 20 au cours de la dernière décennie. Avec les fusées réutilisables de SpaceX, Elon Musk espère davantage rendre l’exploration spatiale plus accessible.

Pour le lancement des réseaux de satellites Starlink, il a déclaré que SpaceX a débloqué environ 62 millions de dollars. Ce coût affiche un écart énorme avec les tarifs des concurrents qui dépassent les 165 millions de dollars. Cela a, par ailleurs, attiré la concurrence et donné l’élan à une industrie stagnante.

Des entreprises révolutionnaires

L’entreprise The Boring Company (TBC) a également été créée pour réduire le coût du tunneling qui varie généralement entre 100 millions et 1 milliard de dollars par mile. TBC a déclaré avoir réduit ce chiffre à 10 millions de dollars par mile. Les tunnels sont principalement destinés aux voitures électriques, à l’Hyperloop et éventuellement à SpaceX.

En 2013, Elon Musk propose le projet industriel Hyperloop. Il consiste à transporter les voyageurs ou les marchandises dans un tube à basse pression dans des capsules en forme de nacelles. L’Hyperloop pourrait effectuer des voyages au-dessus des océans, ce qui en ferait un moyen de transport plus rapide et moins cher qu’un avion.

Elon Musk et l’intelligence artificielle

Toujours dans le domaine de la technologie, Elon Musk porte un intérêt particulier à l’intelligence artificielle. Selon lui, l’IA devient plus intelligente que les humains et il les appelle à faire attention à l’avancée de cette technologie. Musk pense qu’adopter l’intelligence artificielle entraînerait des conditions dangereuses pour l’humanité. Selon ses dires, elle est potentiellement plus dangereuse que les armes nucléaires.

Afin de prévenir les conséquences des avancées en matière d’IA, Elon Musk investit dans les recherches pour réguler le développement de cette technologie. Ainsi, il a contribué à la création d’OpenAI, un laboratoire de recherche à but non lucratif, ou du moins initialement. Effectivement, après son départ du conseil d’administration, l’entreprise est passée à une structure organisationnelle à profit plafonné.

Par ailleurs, Musk a récemment déclaré vouloir faire de Tesla une référence en robotique et en intelligence artificielle. Ce faisant, il espère avoir un meilleur contrôle et une meilleure structuration de l’IA. De plus, il investit des ressources dans des entreprises qui soutiennent le développement responsable des machines intelligentes.

tesla bot

En outre, Neuralink est pour lui le meilleur espoir de survie pour les humains face à la croissance de l’intelligence artificielle. En combinant l’humain et l’ordinateur, Musk pense pouvoir combler l’écart entre ces deux entités qu’il compare à la différence entre un homme et un chat. Il vise à promouvoir l’intelligence augmentée pour intégrer les humains au monde numérique avant que la technologie ne les surpasse.

D’autre part, Elon Musk a fait appel aux gouvernements pour mettre en place des équipes qui aideront à comprendre et à acquérir des connaissances sur cette technologie émergente. Cette même équipe devrait par la suite proposer des protocoles de sécurité pour le déploiement de l’IA.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.