dans

SoftBank : Fin du parcours pour Pepper, licenciement collectif en France

SoftBank stoppe la production du robot Pepper

C’est officiel, SoftBank Robotics annonce une suspension de la production de son robot Pepper.

Actuellement en restructuration de sa branche robotique, l’entreprise japonaise prévoit une réduction de son équipe, incluant plus d’une centaine de postes en France. La production de Pepper s’est arrêtée l’année dernière et SoftBank envisage de nouvelles alternatives pour la suite de ses activités.

SoftBank a arrêté la production de Pepper

La société japonaise est actuellement en train de restructurer son activité de robotique. Mais d’après leur porte-parole, la décision de SoftBank d’arrêter la production du robot Pepper n’est pas en rapport avec ce remaniement. Pepper est un robot humanoïde créé initialement pour lire les émotions humaines. Par la suite, il a été commercialisé en tant que compagnon personnel et pour accueillir les gens dans les gares et les magasins.

Néanmoins, selon Reuters, SoftBank n’en aurait fabriqué que 27 000. Par ailleurs, relancer leur production coûterait cher à l’entreprise. Mais du point de vue de SoftBank Robotics, leur stock est largement suffisant pour répondre aux besoins des consommateurs. En effet, selon eux, il n’est plus nécessaire de produire de nouveaux prototypes, car Pepper est surtout utilisé en location. De plus, les activités de Pepper pourraient se poursuivre avec les autres produits tels que Whiz ou Servi.

Une restructuration au sein de son équipe

Outre la fin du projet Pepper, SoftBank Robotics procède également à une optimisation au niveau de ses effectifs. Cette restructuration viserait à assurer la vente des produits, ainsi qu’à soutenir les services et la maintenance robotiques.

Également implantée en Europe grâce à l’acquisition d’Aldebaran Robotics, SoftBank Robotics prévoit de supprimer 165 de ses 330 postes en France. La direction aurait d’ailleurs déjà licencié la moitié de son équipe au Royaume-Uni et aux États-Unis. Ces remaniements concernent surtout les divisions de ventes et de qualité.

Quoi qu’il en soit, la décision de SoftBank de stopper la production de Pepper est plutôt une bonne nouvelle pour certains. D’après le professeur Noel Sharkey, ce dispositif était une nuisance pour la recherche en robotique. En outre, il avait des fonctionnalités limitées et sa fiabilité a toujours été mise en cause. Autrement dit, le robot Pepper était loin d’être une merveille de la robotique.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.