dans

L’intelligence artificielle dans un humanoïde

Humanoïde à intelligence artificielle

En termes de technologie avancée, un humanoïde doté d’une intelligence artificielle est un dispositif très populaire. Les robots humains intelligents ne sont plus seulement que fictions, ils existent bel et bien, et ils ont des capacités étonnantes.

Au départ, les robots humanoïdes avec une IA étaient destinés aux projets de recherches médicales pour mettre au point les prothèses. Mais actuellement, l’utilisation des androïdes ou des gynoïdes s’étend sur divers domaines. Ils peuvent même remplacer les humains pour certaines tâches.

Quel rôle joue l’intelligence artificielle dans un humanoïde ?

Construire une machine à l’apparence humaine est un véritable défi pour les créateurs et les ingénieurs. En effet, donner à un robot la capacité de marcher, de bouger ou d’effectuer des tâches physiques requiert un grand savoir-faire.

Avant de décrire le rôle de l’intelligence artificielle, commençons par expliquer ce qu’est un humanoïde. Il s’agit d’un dispositif qui imite physiquement le corps humain, en entier ou en partie. Les modèles imitant un homme sont appelés Androids, tandis que les gynoïdes ont l’apparence d’une femme. Les gens pensent généralement que c’est forcément un robot ayant la même constitution qu’un humain. Mais de temps en temps, il peut juste s’agir d’un bras, ou d’une tête, par exemple.

Pour se déplacer ou pour entreprendre une action, les humanoïdes utilisent des capteurs pour détecter ce qui les entoure. Dans certains cas, ils disposent de caméras pour avoir une vision de l’environnement dans lequel ils se trouvent. Par ailleurs, le système inclut également des activateurs, correspondant à des moteurs pour guider leurs mouvements.

Construire un humanoïde

La conception et la construction de ces robots impliquent des recherches, des ressources financières et beaucoup de travail. Avant toute chose, les créateurs doivent observer et examiner le corps humain pour avoir une idée du modèle à copier. Une autre étape de la pré-conception consiste à définir la tâche qui leur sera attribuée. Comme nous l’avons mentionné plus tôt, ils peuvent avoir diverses utilités aussi bien pour les recherches que pour divertir les humains. Par exemple, vous pourrez trouver un humanoïde avec une intelligence artificielle occupant le poste de réceptionniste, d’assistant personnel, etc.

Ensuite, les concepteurs mettent au point un mécanisme, toujours en essayant de reproduire le système du corps humain. Pour donner aux robots la capacité d’exécuter les tâches, ils procèdent au codage. Toutefois, les prochains points que nous allons aborder constituent des éléments essentiels dans le processus qui rendent les choses plus difficiles.

Les capteurs

Ce sont les points de contact entre un robot et son environnement. Pour ressembler à un humain, il doit pouvoir toucher, sentir, voir et entendre. Il doit également avoir un bon équilibre pour fonctionner correctement. 

Les activateurs

Il s’agit sûrement du point le plus important, car c’est le système qui permet à l’humanoïde de bouger. Le défi consiste à lui donner la capacité de se déplacer et d’exécuter un geste aussi rapidement qu’un humain peut le faire.

L’intelligence artificielle

Malgré ses capacités, le niveau d’interaction d’un humanoïde avec les humains est limité, d’où l’importance de l’intelligence artificielle. Elle permet au robot d’interpréter les commandes, les questions ou les remarques. Et dans certains cas, l’IA peut lui donner la faculté de répondre et même d’ajouter des touches plus humaines, comme le sarcasme.

Cas d’utilisation d’un humanoïde avec une intelligence artificielle

En termes de robots humanoïdes intelligents, Hanson Robotics, basé à Hong Kong, se trouve en haut de la liste. En 2017, ils ont développé une gynoïde appelée Sophia. Elle est capable d’effectuer plusieurs actions humaines, avec plus de 50 expressions faciales et même une capacité à exprimer des sentiments. Sophia a même obtenu la citoyenneté saoudienne, ce qui a fait d’elle le premier robot à avoir une nationalité.

Tout récemment, la même entreprise de robotique a réalisé un nouveau prototype de robot infirmière qu’elle a baptisé Grace. Cet humanoïde doté d’une intelligence artificielle est destiné à soigner les malades de Covid-19 et aussi les personnes âgées. Grace peut, elle aussi, interagir avec les humains en discutant avec eux.

Jia Jia est un autre humanoïde produit en Chine, dans l’Université des sciences et technologies. Elle peut tenir des conversations qui ne sont, par contre, pas très naturelles et ses mouvements sont limités.

D’autre part, les Japonais ont eux aussi leur propre humanoïde très populaire : Kodomoroid. Il s’agit encore d’une gynoïde qui possède la capacité d’une présentatrice de journal télévisé ou encore de météo. Elle est actuellement en service au Museum of Emerging Science and Innovation, à Tokyo.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.