dans

L’Ukraine surprend la Russie avec ses drones TB2 Bayraktar

L’Ukraine surprend la Russie avec ses drones TB2 Bayraktar

Dans le conflit opposant la Russie à l’Ukraine, cette dernière a déployé des drones autonomes TB2 Bayraktar que l’armée russe n’a pas pu neutraliser.

Alors que la Russie continue de s’acharner sur l’Ukraine, la défense de cette dernière ne se laisse pas facilement démonter. Entre autres armes de guerre, les drones autonomes sont aujourd’hui en plein essor. Ce n’est donc pas surprenant qu’ils jouent un rôle dans ce conflit russo-ukrainien.

Une collaboration turco-ukrainienne

En 2019, Baykar Makina a remporté un contrat pour vendre six drones TB2 Bayraktar à l’Ukraine. Puis, en septembre dernier, le gouvernement ukrainien avait annoncé l’acquisition de 24 drones autonomes supplémentaires pour les mois à venir. Un nouvel accord de coproduction turco-ukrainien a également été annoncé il y a un mois.

Les drones TB2 Bayraktar ont une capacité de vol de 138 miles par heure. Ils peuvent transporter notamment quatre munitions de 330 livres en plus d’une charge utile ISR. Mesurant près de 39 pieds de long sur 21 pieds d’envergure, ils peuvent opérer sur une altitude de 22 500 pieds.

Ces drones autonomes sont déjà utilisés par la Turquie, le Qatar et l’Azerbaïdjan. L’Ukraine quant à elle a récemment déployé des drones TB2 Bayraktar dans le cadre du conflit actuel avec la Russie.

Des drones TB2 Bayraktar dans la guerre entre la Russie et l’Ukraine

Dimanche dernier, l’armée ukrainienne a publié les images du drone de fabrication turque s’attaquant aux forces russes. Le chef de l’armée de l’air de l’Ukraine affirme que des drones TB2 Bayraktar ont effectivement effectué des frappes sur les troupes envoyées par la Russie. Le lieutenant-général Mykola Oleshchuk situe la zone de l’une des attaques à environ 60 miles au nord-ouest de Kiev, dans la région de Kherson. Valeriy Zaluzhny, commandant en chef des forces armées ukrainiennes, désigne la ville de Chornobaivka pour la deuxième attaque.

Le rapport comprend donc la destruction de deux systèmes de missiles Buk-M1-2, d’un système Tor-M2 et de quatre obusiers tractés 2A65 « Msta-B ». Une douzaine de véhicules militaires russes auraient également été détruits par les drones envoyés par les Ukrainiens.

Mais si l’Ukraine travaille avec la Turquie pour acquérir les drones TB2 Bayraktar, n’oublions pas que la Russie a également plus d’un tour dans sa poche. Nous pouvons déjà citer le Marker UGV qui a récemment acquis la capacité de déployer des drones de combat. Entre autres, l’armée russe a travaillé sur les armes autonomes depuis plusieurs années. Aussi, sa réponse pourrait causer plus de dégâts.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.