dans

Marker UGV : le char autonome russe devient aussi déployeur de drones

Marker UGV, le char autonome

Le char autonome russe Marker UGV franchit le cap des 100 kilomètres sans assistance.

Le robot char de l’armée russe a réussi un nouvel exploit en matière d’autonomie. En effet, le Marker UGV a parcouru 100 kilomètres sans assistance humaine et en travaillant avec un essaim de drones. La Russie aura-t-elle bientôt son armée de robots ?

Marker UGV, le char autonome

Le Marker UGV (véhicule terrestre sans pilote) est une invention de la Fondation russe pour les études avancées (FPI). Il est équipé d’une mitrailleuse de 7,62 mm avec une paire de missiles antichars.

Le char autonome est impliqué dans plusieurs projets de développement depuis ses débuts. Les derniers tests, réalisés dans la région de Tcheliabinsk, mettaient en œuvre deux Marker UGV à roues, et un autre à chenilles.

La plus longue patrouille effectuée par l’un des chars s’étendait sur 100 kilomètres et a duré plus de cinq heures. L’unique rôle qu’a joué l’opérateur était de sélectionner les points de départ et d’arrivée. Autrement dit, le Marker UGV pouvait lui-même trouver l’itinéraire le plus rapide et éviter les obstacles. À mesure qu’il avançait, il traçait une carte à l’aide de caméras et de capteurs embarqués.

Le projet de développement de ce véhicule terrestre sans pilote inclut un plan de voyage sur des trajets de 200 km. Entre autres, le char autonome Marker UGV est une réplique russe du Grand Challenge 2005 de la DARPA. En effet, les véhicules autonomes du département scientifique de la défense américaine s’affrontent sur un parcours de 210 km.

Porteur de drones

En 2019, une vidéo de démonstration du Marker le montrait en train de travailler avec un groupe de quinze drones. Leur collaboration offrait au char autonome une capacité de repérage à longue portée et une vue sur des endroits inaccessibles. Les drones peuvent également transmettre des données sur les cibles potentielles pour que le Marker puisse engager des cibles sans les voir.

Lors des derniers tests, le char autonome Marker UGV transportait lui-même les drones et servait de relais de communication pour ceux-ci. Cela devrait alors permettre de déployer des essaims de drones de combat et non seulement de surveillance.

Par ailleurs, à la différence des États-Unis, la Russie ne se limite pas aux expériences, mais déploie les robots terrestres sur le terrain. Autrement dit, il est probable que les robots autonomes de l’armée seront bientôt présents sur les champs de bataille.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.