dans

Comment laisser l’UX guider l’intelligence artificielle ?

Intelligence artificielle et UX

L’intelligence artificielle est une technologie incroyablement efficace pour répondre à nos besoins, mais elle ne tient pas toujours compte de l’UX.

En réalité, l’IA essaie de nous imposer ses choix et nous empêche d’en avoir. L’algorithme qui nous mène vers des contenus, qui, soi-disant, nous intéresseraient, n’est pas réellement basé sur nos préférences. Pour satisfaire les utilisateurs, il faudrait surtout privilégier l’UX.

La place de l’UX dans les solutions d’intelligence artificielle

Malgré l’idée que l’IA soit une imitation de l’intelligence humaine, ses applications sont en réalité programmées pour des tâches spécifiques. Autrement dit, elles ne peuvent pas traiter différents problèmes en même temps. Toutefois, pour la tâche pour laquelle elle est destinée, sa manière de l’exécuter peut largement dépasser la capacité humaine, surtout en termes de rapidité.

Cependant, cette grande habileté par rapport à l’humain ne se traduit pas toujours par une bonne note. En effet, si l’IA peut analyser rapidement des données et calculer des solutions, elle ne tient pas forcément compte de tous les facteurs qui influent sur nos décisions. Autrement dit, l’UX n’est pas la véritable priorité de l’intelligence artificielle.

La vérité, c’est que les fournisseurs d’applications d’IA programment des algorithmes qui contrôlent ce que les utilisateurs peuvent voir. En fonction des historiques de recherches ou de visionnage, ils proposent des suites de solutions automatiques. Et les utilisateurs n’ont même pas le temps de réfléchir à ce qu’ils souhaitent réellement trouver. Pour faire simple, l’intelligence artificielle nous prive de nos choix et nous impose les siens

Privilégier l’expérience utilisateur

Pour être à la hauteur, l’IA devrait être capable de proposer des solutions en un temps record et de tenir compte des préférences des utilisateurs. Tout d’abord, il faudrait faire une distinction entre les tâches qui doivent être attribuées à l’IA. En d’autres termes, il existe certaines attributions qui ne devraient être prises en compte que par les utilisateurs humains. Par exemple, ce sont ces derniers qui doivent choisir quels contenus leur plaisent ou non.

Par ailleurs, pour une meilleure UX, l’intelligence artificielle doit toujours continuer d’apprendre des utilisateurs. Néanmoins, la transparence est nécessaire quand il est question de collecter des données. Par exemple, une méthode inconvenante serait de cueillir des informations en privé. En revanche, en utilisant les avis et les commentaires des utilisateurs, les fournisseurs peuvent améliorer l’UX sans se compromettre.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.