in

Vous allez rire (ou pas) : l’IA ne comprend toujours pas l’humour

Pourquoi les IA ne peuvent-elles pas comprendre ou transgresser les tabous ? Et pourquoi semblent-elles incapables de développer un sens de l'humour véritablement humain ?

Les IA sont bâties sur des algorithmes rigides qui définissent leur fonctionnement. Ces algorithmes, nourris par des données préexistantes, appliquent des règles strictes pour garantir des réponses précises. Toutefois, cette approche algorithmique est bourrée de limitations. Les algorithmes de l'IA sont conçus pour produire des résultats consensuels et éviter les risques. Les IA se basent sur des ensembles de données historiques, souvent sans remettre en question les normes sociales existantes. De plus, les IA suivent des schémas déterministes, limitant leur créativité spontanée.

L'IA ne possède ni conscience morale ni compréhension intuitive des nuances éthiques. Elle n'est pas équipée pour comprendre ce qui constitue un « tabou » dans divers contextes socioculturels, et peut donc avoir du mal à différencier ce qui est acceptable ou non sans directives explicites.

YouTube video

Pourquoi l'IA ne peut pas comprendre les tabous sociaux ?

Les tabous varient grandement selon les cultures et les contextes. Une pratique acceptée dans une société peut être inacceptable dans une autre, créant un défi immense pour l'IA. Les bases de données manquent souvent de contexte historique, social et culturel suffisamment riche. L'IA a du mal à interpréter les intentions et les sentiments humains derrière certains comportements ou sujets.

Malgré les avancées en apprentissage profond et supervisé, les IA apprennent encore principalement à partir de données fournies par des humains. Ces données peuvent refléter des biais inconscients, augmentant le risque d'interprétation erronée des tabous.

L'IA et l'humour font deux

L'humour est lié à des concepts comme l'irrationalité, la surprise et la transgression des normes socioculturelles, des éléments difficiles à coder pour une IA. Ce concept nécessite la reconnaissance de contextes subtils et de jeux de mots que les machines actuelles peinent à saisir. L'humour dépend beaucoup des contextes implicites et des attentes humaines. Autrement dit, cela nécessite des capacités inférentielles sophistiquées que les IA actuelles ne possèdent pas.

Bien que certaines IA puissent générer des blagues simples, elles manquent souvent de complexité et de nuance, rendant leur humour mécanique et parfois incompréhensible pour les humains.

Newsletter

Envie de ne louper aucun de nos articles ? Abonnez vous pour recevoir chaque semaine les meilleurs actualités avant tout le monde.

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *