dans

Créer des arcs-en-ciel pour guider les véhicules autonomes

Des arcs-en-ciel pour guider les véhicules autonomes

Une étude dévoile le rôle d’une technologie de création d’arcs-en-ciel dans le déploiement des véhicules autonomes.

Les interfaces concaves réfléchissantes à micro-échelle reflètent la lumière en créant un des anneaux arc-en-ciel. Cette technologie pourrait aider les véhicules autonomes à mieux reconnaître les panneaux de signalisation dans des conditions complexes.

Les interfaces concaves à micro-échelle

Dans une étude récemment publiée, des chercheurs expliquent le fonctionnement des interfaces concaves à micro-échelle (MCI). Il s’agit de matériaux qui réfléchissent la lumière pour produire des phénomènes optiques particuliers : les arcs-en-ciel circulaires.

La MCI est un film mince, constitué de microsphères de polymère intégré dans un ruban adhésif transparent. Quand la lumière atteint la surface du film, les microsphères reflètent une série de cercles concentriques.

Autrement dit, la lumière blanche est réfléchie en anneaux arc-en-ciel et le laser unicolore produit des anneaux lumineux et sombres. D’autre part, les motifs de reflet des lasers infrarouges sont également circulaires.

En publiant cette étude, les chercheurs expliquent comment ces expériences ont été utilisées sur un panneau de signalisation. Selon eux, les reflets sont à la fois visibles par une caméra qui détecte la lumière visible et sur une caméra LIDAR. En d’autres termes, ces arcs-en-ciel circulaires pourraient aider les véhicules autonomes à mieux reconnaître les panneaux.

Un créateur d’arcs-en-ciel pourrait aider les véhicules autonomes à s’orienter

La mise en place des véhicules autonomes continue de rencontrer des défis de taille. Parmi eux, la reconnaissance des panneaux de signalisation est un des problèmes les plus importants. Effectivement, dans des conditions réelles, l’éclairage, la météo, les obstacles et les dommages peuvent affecter la visibilité de ces panneaux.

L’idée est donc de recouvrir les panneaux de signalisation d’une couche de MCI pour faciliter leur reconnaissance. Ainsi, les véhicules autonomes qui utilisent la vision par ordinateur (LIDAR et reconnaissance de formes) pourraient mieux les identifier. Plus particulièrement, une interface concave à micro-échelle est une cible idéale pour les caméras LIDAR parce qu’elle produit des signaux forts.

Actuellement, la MCI a été brevetée aux États-Unis et en Chine et peut obtenir des licences. Les chercheurs devraient prochainement procéder à des tests en utilisant différentes longueurs d’onde de lumières. Par ailleurs, ils devront également appliquer les microsphères sur différents matériaux pour améliorer leurs performances.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.