dans

Les assistants d’IA tels que Siri et Alexa sont-ils réellement utiles ?

A quel point les assistants d'IA sont utiles ?

Des assistants d’IA autonomes seraient plus utiles et fiables que les assistants basés sur les serveurs distants.

Les assistants vocaux semblent rendre la vie plus facile et plus plaisante. Mais derrière ces technologies se tiennent des processus qui ne garantissent pas toujours la sécurité des utilisateurs. La solution serait peut-être une IA autonome qui ne repose pas sur d’énormes quantités de données et des serveurs centralisés.

Les assistants d’IA : utiles, mais à quel prix ?

Des milliards de gens utilisent quotidiennement les assistants vocaux. Les plus populaires sont probablement Alexa d’Amazon, Siri d’Apple et Google Assistant. Tous semblent impressionnants de la manière dont ils répondent aux différentes requêtes des utilisateurs. Ils améliorent leur performance en récoltant de plus en plus de données sur les utilisateurs afin de fournir des réponses soi-disant personnalisées.

Ces informations collectées sont traitées sur des serveurs centralisés. Autrement dit, les assistants d’IA s’alimentent des données pour répondre aux besoins de nos besoins. Mais cela signifie également qu’ils ont besoin de nos données pour exister. De plus, les entreprises qui fournissent ces services exploitent ces informations dans leur propre intérêt. En effet, les données collectées dans les serveurs leur permettent de former d’autres modèles d’IA.

Cela signifie que les assistants d’IA sont utiles aux entreprises pour récolter plus de données.

Donner place à une IA autonome

Le meilleur moyen d’inspirer la confiance serait de proposer une meilleure offre en termes de confidentialité. En d’autres termes, les utilisateurs ne devraient pas s’inquiéter de la manière dont les entreprises utilisent leurs données.

Cela pourrait se faire en développant un assistant d’IA qui fonctionnerait indépendamment des serveurs distants. Alors que ces systèmes étaient initialement basés sur le cloud, les progrès en termes de processeurs ont rendu possible l’Edge AI. Pour faire simple, elle consiste à exécuter des algorithmes d’IA sur un périphérique matériel. L’Edge AI utilise des informations générées localement, ce qui signifie que les informations personnelles ne sont pas transférées dans des serveurs externes.

En fin de compte, les assistants d’IA sont principalement utiles pour s’adapter aux besoins des utilisateurs. Par conséquent, un agent virtuel doté d’une voix humaine n’est pas une véritable nécessité. Tout ce qui compte réellement c’est la confiance et la confidentialité.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.