dans

L’IA et la conduite autonome en plein essor chez Baidu

Baidu s'avance vers l'IA et a conduite autonome

Baidu accélère son rythme d’orientation vers l’IA en lançant sa deuxième puce, un robot car et une application de taxi à conduite autonome.

Le géant de l’internet chinois a dévoilé sa deuxième génération de puce intelligente, avec un prototype de robocar. Baidu diversifie ses activités pour préparer son avenir dans le domaine de l’intelligence artificielle et de la conduite autonome.

Baidu continue de se diversifier dans l’IA et la conduite autonome

Siégeant à Pékin, Baidu est connu pour être le plus grand acteur de moteurs de recherche en Chine. Récemment, l’entreprise a commencé à diversifier ses activités pour aller au-delà de la publicité. En effet, son domaine principal connaît une concurrence croissante qui a rendu le marché plus difficile ces dernières années.

Robin Li, le PDG a plaidé auprès des investisseurs que l’avenir de Baidu réside désormais dans l’IA et les technologies connexes comme la conduite autonome. Dans cette perspective, la société a lancé une première génération de puce IA Kunlun, en 2018.

Lors de la dernière conférence annuelle Baidu World, elle a lancé Kunlun 2. Le semi-conducteur est destiné aux appareils qui serviront à traiter des données massives. Autrement dit, cette nouvelle génération de puces IA augmentera la puissance de calcul de ces appareils. Baidu affirme que la puce est actuellement entrée en production de masse et qu’elle pourra être utilisée pour les logiciels de conduite autonome.

Les semi-conducteurs et l’intelligence artificielle sont des initiatives dans lesquelles la Chine espère bientôt renforcer son expertise. En effet, la concurrence dans le domaine est actuellement en hausse avec Alibaba et Tencent qui se développent également dans la production de puces.

Lancement du robocar

Au cours de la conférence, Baidu a également présenté un prototype de robocar. En dévoilant ce nouveau concept de voiture, la société affirme ses ambitions en matière de conduite autonome. D’après les analystes cela représenterait un marché de plusieurs milliards de dollars.

Par ailleurs, depuis un certain temps, Baidu a lancé des robotaxis dans les villes de Guangzhou et Pékin. Avec l’application Appollo Go, les utilisateurs peuvent faire appel à un taxi autonome. Pour déployer ce service à plus grande échelle, la société a rebaptisé l’application « Luobo Kuaipao ». En juin dernier, Baidu avait annoncé un partenariat avec le BAIC Group pour la construction de 1 000 voitures sans conducteur.

Outre ses robocars à conduite autonome, Baidu prévoit également de produire un écran intelligent équipé de Xiaodu, l’assistant vocal IA de la société, ainsi que d’autres pièces matérielles.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.