dans

Tout savoir au sujet de la Business Intelligence

Business Intelligence

La Business Intelligence est un processus d’entreprise axé sur la technologie qui consiste à analyser les données et à les transformer en informations exploitables pour les utilisateurs finaux.

Il existe divers moyens de tirer parti du progrès de la technologie pour rendre les activités d’une entreprise plus fructueuses. La Business Intelligence (BI) figure parmi les approches les plus utilisées, car elle permet de prendre les meilleures décisions commerciales en peu de temps. Voici un guide complet de ce qu’est la BI et ce qu’elle représente pour une entreprise.

Qu’est-ce que la Business Intelligence ?

La Business Intelligence ou BI est un terme qui s’applique au domaine des affaires. Il s’agit d’un ensemble de processus qui permettent d’analyser les données. Ensuite, elle transforme ces données en informations exploitables pour les utilisateurs finaux, notamment les dirigeants, les gestionnaires et tous les collaborateurs.

La BI rassemble plusieurs approches technologiques d’analyse, de gestion et de traitement de données. Le but est d’aider les employés à prendre des décisions commerciales éclairées. Ces décisions concernent les revenus, l’efficacité opérationnelle ou encore les stratégies de concurrences. Autrement dit, la Business Intelligence vise à améliorer l’aspect tactique et opérationnel d’une entreprise.

L’optimisation de tous ces domaines requiert une analyse effective des données. Autrement dit, les décisions prises ne doivent pas reposer sur des suppositions ou des intuitions. Par conséquent, dans le cadre de la BI, les entreprises exploitent les données historiques provenant de sources internes et externes. Une fois préparées à l’analyse, celles-ci doivent répondre aux requêtes et être présentées sur des outils de visualisation. C’est ce qui permettra aux utilisateurs finaux de prendre les décisions adéquates. Mais voyons cela plus en détail.

Comment fonctionne la BI ?

La Business Intelligence combine donc plusieurs processus et outils pour aboutir aux résultats attendus. Cela implique l’utilisation de logiciels de BI, mais également de systèmes de gestion de la relation client (CRM) et des outils de gestion de données.

À propos des données

Les données sont au cœur de tout processus de Business Intelligence. Elles incluent à la fois les données historiques et les données en temps réel générées par tous les services. Nous parlons ici d’une quantité massive de données qui nécessitent des solutions de stockage avec d’immenses capacités.

Ainsi, les données utilisées dans le cadre de la BI sont généralement stockées dans un entrepôt de données, les data marts ou les lacs de données. Entre autres, ils permettent de classer les informations en fonction des services et des départements qui les utilisent.

Par ailleurs, les données en question proviennent de différentes sources et sont encore brutes. Autrement dit, les utilisateurs ne peuvent pas les utiliser telles quelles. Cela signifie qu’elles doivent être nettoyées, intégrées et consolidées afin que les utilisateurs puissent les exploiter et en tirer parti.

Les différentes étapes de la Business Intelligence

Le nettoyage des données implique avant tout l’identification des informations pertinentes à l’analyse et à la requête de l’utilisateur. En outre, nettoyer les données signifie aussi corriger les erreurs d’incohérence, par exemple.

La prochaine étape consiste à identifier des modèles et à les organiser pour leur analyse. Vient ensuite l’analyse proprement dite des données préparées. Précisons que chaque étape implique l’utilisation d’approches qui permettent d’effectuer ces tâches de manière précise et rapide. Nous pouvons notamment citer le data mining, l’analyse prédictive, l’analyse statistique ou encore l’analyse du Big Data

Toutes les techniques doivent aboutir à l’extraction d’indicateurs clés de performances (KPI). Ces indicateurs, ainsi que les autres conclusions de l’analyse (rapports, résumés, etc.) sont présentés dans des tableaux de bord, des graphiques ou des diagrammes détaillés. À partir de ces informations, les utilisateurs finaux prennent des décisions ou établissent de nouveaux cadres stratégiques pour l’entreprise.

Qui peut utiliser un système de Business Intelligence ?

Auparavant, un processus de BI était exclusivement effectué par un data analyst professionnel. Les analyses de données complexes nécessitaient une personne qualifiée pour interpréter les informations et les manipuler pour développer de nouvelles stratégies.

Mais au fil du temps et avec l’évolution des outils utilisés, il est devenu plus facile pour d’autres personnes moins qualifiées de tirer parti des outils de BI. Par conséquent, les différents responsables d’une entreprise peuvent devenir acteurs du processus de la Business Intelligence.

Tout d’abord, l’équipe informatique contribue au système, surtout pour la maintenance des infrastructures technologiques utilisées. D’autre part, les dirigeants de l’entreprise sont les principaux bénéficiaires de la Business Intelligence étant donné que l’efficacité opérationnelle de l’entreprise signifie une augmentation des profits. Néanmoins, tous les collaborateurs dans l’organisation peuvent utiliser le système car en fin de compte, tous les secteurs ont des avantages à gagner.

Quoi qu’il en soit, le traitement des données complexes reste du niveau des utilisateurs expérimentés. Quant aux autres acteurs, aussi appelés « utilisateurs occasionnels », ils traitent surtout les rapports, les tableaux de bord, etc.

En quoi la BI diffère-t-elle de la data analytics et de la data intelligence ?

Depuis son apparition, le concept de Business Intelligence faisait référence à un ensemble de techniques d’analyse de données qui conduit à la prise de décisions. Certains utilisent le terme « data intelligence », ce qui n’est pas entièrement la même chose. La data intelligence, certes, est aussi un ensemble de techniques d’analyse de données. Cependant, les outils utilisés sont parfois plus complexes pour une analyse avancée, mais qui peut inclure la BI.

En outre, la BI et la data intelligence font toutes les deux partie de la notion de data analytics. Pour faire simple, la data analytics rassemble toutes les approches pour l’analyse des données (descriptive, prédictive et prescriptive).

L’importance de la Business Intelligence

Rappelons encore une fois que l’objectif ultime de la Business Intelligence est d’améliorer la prise de décisions commerciales. Pour y parvenir, la BI repose sur l’utilisation des données pertinentes qui sont transformées en informations précieuses sur l’entreprise.

L’impact de ces décisions est l’augmentation de la productivité et des revenus. Certes, avant l’utilisation des outils informatiques, les entreprises connaissaient déjà l’importance de ces décisions. Néanmoins, le processus décisionnel des humains repose principalement sur l’expérience et l’intuition. Cela élargissait les marges d’erreur, d’autant plus que les humains n’ont pas la même capacité d’analyse de données massives.

Maintenant, avec la BI, les décisions sont fondées sur de faits réels et permettent donc d’accélérer la croissance de l’entreprise et la génération des bénéfices.

Les principaux avantages de la BI

En pratique, une amélioration de la stratégie commerciale peut se traduire par une surveillance permanente et une plus grande réactivité face à un problème ou à une opportunité. La Business Intelligence permet également d’accroître la productivité et l’efficacité opérationnelle. La création de rapports ne nécessite pas beaucoup de travail, par conséquent l’entreprise économise du temps et des ressources.

D’autre part, avec la BI libre-service, les utilisateurs n’ont pas besoin d’avoir des compétences techniques particulières pour collecter et traiter les données. De plus, grâce aux tableaux de bord et aux outils de visualisation des données, les entreprises ont une vue d’ensemble des informations significatives. Cela permet d’accélérer la prise de décision.

En outre, l’utilisation de la technologie permet aux employés d’être plus productifs dans les tâches plus importantes. Les analyses prédictives et comparatives ainsi que les modélisations informatiques sont prises en charge par différents outils.

Sur le plan stratégique, un des gros avantages de la Business Intelligence se rapporte à l’analyse des données clients. Il s’agit d’informations essentielles pour améliorer le service à la clientèle ainsi que les efforts de vente et de marketing. En même temps, l’analyse des données permet aussi d’identifier les tendances du marché pour aligner les offres et les services.

Enfin, tous ces points que nous avons abordés conduisent à un avantage concurrentiel sur les entreprises rivales. Non seulement la BI permet de prendre de l’avance sur les rivaux, mais l’analyse des données permet aussi de recueillir des informations sur ceux-ci.

Les outils de BI

Comme nous l’avons dit plus tôt, la Business Intelligence est donc un ensemble d’outils technologiques utilisés par les entreprises pour l’analyse de données. Voici donc une liste des outils et applications de BI :

L’analyse ad hoc

Ce processus consiste à exécuter des requêtes pour répondre à des questions commerciales spécifiques. Il s’agit d’un outil de BI libre-service qui ne nécessite pas l’intervention d’une équipe informatique.

La Business Intelligence temps réel

Comme son nom l’indique, elle analyse les données générées en temps réel. Cela permet aux utilisateurs de suivre en permanence l’évolution des opérations, du comportement des clients ainsi que des marchés financiers. Les applications de BI temps réel sont surtout utilisées pour les analyses décisionnelles en rapport avec les stratégies financières.

L’intelligence opérationnelle

Il s’agit également d’un outil de BI en temps réel, mais qui est plus destiné aux gestionnaires et aux travailleurs de première ligne. Ce système permet d’accélérer la prise de décision pour répondre aux problèmes en interne ou en rapport avec les clients.

Le traitement analytique en ligne (OLAP)

Un traitement analytique en ligne prend en charge les analyses complexes, en organisant les bases de données et en les analysant selon plusieurs dimensions. Il est également possible de faire des analyses sur les bases de données en colonnes.

La BI mobile

La Business Intelligence mobile se passe sur les smartphones et les tablettes et elle sert surtout à visualiser les données et non à les analyser. Par ailleurs, l’interface des applications mobiles facilite la visualisation des rapports.

La Business Intelligence embarquée

À la différence de la BI mobile, la BI embarquée consiste à intégrer les outils de BI dans les applications métiers. Cela facilite l’accès aux outils d’analyse sans avoir à fermer les applications.

La BI collaborative

En combinant plusieurs applications de Bi à des outils de travail collaboratifs, la BI collaborative offre la possibilité aux utilisateurs de travailler ensemble sur le processus.

Le mode Saas ou Cloud BI

Il est également possible d’exploiter la Business Intelligence comme logiciel en tant que service. Les outils d’analyse sont fournis par les fournisseurs par le biais du cloud computing.

La Location Intelligence

La Location Intelligence ou renseignements de géolocalisation concerne l’analyse des données géographiques et géospatiales.

La Business Intelligence à code source ouvert

Il existe deux types de logiciels de BI open source. La première, qui est une version communautaire, est accessible à tous tandis que la version commerciale requiert un abonnement. Cette dernière fournit, en plus du logiciel, un support technique.

La Business Intelligence et l’intelligence artificielle

L’intelligence artificielle consiste à concevoir des programmes informatiques qui imitent certaines capacités humaines comme l’apprentissage, le jugement ou la résolution de problèmes. Entre autres, l’IA est également un large domaine technologique qui se divise en plusieurs catégories et dont certains ont pour objectif d’améliorer la prise de décision. Autrement dit, il existe des points communs entre le concept d’IA et de BI, mais également des différences.

En termes d’objectifs, la Business Intelligence vise à rationaliser la collecte et l’analyse des données. Cependant, les outils de BI se limitent à fournir des informations, mais ne prennent pas leurs propres décisions. De son côté, l’intelligence artificielle a pour principal objectif de reproduire le plus fidèlement possible l’intelligence humaine. Cela inclut à la fois une modélisation des comportements et de la cognitivité. Certains de ces processus mènent parfois à des décisions plus éclairées.

La BI et l’IA sont toutes les deux essentielles aux entreprises. Nous avons déjà parlé des avantages que la Business Intelligence leur apporte. Quant à l’intelligence artificielle, elle contribue à optimiser les processus commerciaux, mais peut également servir à d’autres fins. Pour faire simple, elle permet de faciliter les différentes tâches au sein de l’entreprise, allant de l’analyse des données à l’automatisation des processus.

Complémentarité

Entre autres avantages de l’IA en entreprise, elle permet de rendre les outils informatiques plus « intelligents ». Cela signifie qu’elle peut rendre le processus de Business Intelligence plus efficace. Par exemple, l’IA peut aider les outils de BI à produire des résultats plus clairs et plus précis et peut également aider les utilisateurs à comprendre le processus.

En outre, le machine learning qui est une sous-catégorie de l’IA permet aux outils d’apprendre à mesure qu’ils analysent les données. Autrement dit, ils peuvent faire des recommandations de plus en plus utiles et adaptées après chaque analyse.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.