in

 « ChatGPT écrit mieux que moi » avoue Bernard Werber

L’intelligence artificielle peut-elle surpasser celle de l’homme ? C’est la question que beaucoup se posent avec l’essor fulgurant des modèles de langage comme ChatGPT. L’écrivain français de science-fiction Bernard Werber, lui, a admis que l’IA le surpasse.

ChatGPT, une IA aux capacités génératives impressionnantes

Un peu plus d’un an après son lancement, ChatGPT est déjà sur toutes les lèvres. Cette intelligence artificielle développée par OpenAI sait générer du contenu textuel sur quasi tous les sujets imaginables. Il suffit d’écrire un prompt et elle produit instantanément de jolis paragraphes.

Grâce à cette capacité impressionnante, n’importe qui peut désormais écrire des livres entiers sans peine. Résultat : une grande quantité d’ouvrages rédigés partiellement ou totalement par ChatGPT envahit les plateformes d’auto-édition.  

En juillet 2023, las d’attendre la suite de Game of Thrones, certains fans impatients de la saga culte ont même publié leurs propres versions générées par l’IA. Et ce phénomène semble prendre encore plus de l’ampleur puisque la semaine dernière, ChatGPT réussit à s’immiscer jusqu’au sommet des lettres nippones. Cette IA a permis à l’écrivaine Rie Kudan de gagner le célèbre prix Akutagawa. Il s’agit du prix littéraire le plus prestigieux au Japon. C’est la romancière elle-même qui a avoué que ChatGPT a réalisé 5 % de son livre.

ChatGPT surprend Bernard Werber par son talent

Face à l’engouement suscité par ChatGPT, l’écrivain Bernard Werber a décidé de mettre à l’épreuve les capacités de cette intelligence artificielle. Il fait partie des romanciers les plus lus en France et a sorti en 2023 son roman d’aventures intitulé « Le Temps des chimères ». Le livre raconte le monde au lendemain de la troisième guerre mondiale où une jeune scientifique a réussi à créer des chimères. Ce sont de nouvelles espèces hybrides ayant une apparence humaine, mais qui peuvent nager, voler, etc.

Werber a demandé à ChatGPT d’écrire le premier chapitre d’une nouvelle histoire, sur le même thème et dans le style de ses propres œuvres. En seulement quelques secondes, l’IA génère un texte décrivant un futur lointain où coexistent hommes et nouvelles espèces hybrides.  Les capacités littéraires de ChatGPT ont surpris l’écrivain. Il admet que le texte produit par l’IA est mieux écrit que son dernier roman paru en 2023.

Selon lui, l’intelligence artificielle a utilisé un vocabulaire plus riche et un style d’écriture beaucoup plus travaillé. Ainsi, s’il se focalisait surtout sur l’intrigue et donc le fond de l’histoire, ChatGPT a plutôt magnifié le récit, c’est-à-dire la forme.

Bernard Werber pense que cette technologie incitera les auteurs humains à redoubler de créativité et à prendre plus de risques pour se démarquer. En effet, même si ChatGPT peut exceller dans l’art de rédiger, elle ne dispose pas de la capacité à créer des intrigues originales. Elle ne fait que remixer des schémas narratifs existants.

OpenAI dans la tourmente juridique

Pour parvenir à de telles capacités, OpenAI a nourri les algorithmes de son IA avec une immense base de données comprenant de millions d’œuvres littéraires protégées par le droit d’auteur. Cette pratique a toutefois soulevé des controverses aux États-Unis.

En septembre 2023, un collectif d’auteurs dont Michael Connelly, John Grisham et George R.R. Martin ont intenté une action en justice contre la société californienne. Et deux mois après, le New York Times a effectué la même démarche pour l’utilisation abusive de ses articles du journal pour entraîner ChatGPT.

La liste des personnes et des éditeurs qui se mobilisent contre OpenAI ne cesse ainsi de s’allonger. Mais, ce combat juridique va-t-il aboutir ?

Newsletter

Envie de ne louper aucun de nos articles ? Abonnez vous pour recevoir chaque semaine les meilleurs actualités avant tout le monde.

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *