dans

La Chine, leader mondial des villes intelligentes

Chine leader des villes intelligentes

Un concours sur les villes intelligentes met en évidence la Chine et sa puissance en matière d’intelligence artificielle.

La Chine est considérée comme un “important moteur de la surveillance de l’IA dans le monde”. En remportant les premières places de l’AI City Challenge, des entreprises chinoises la placent devant une quarantaine d’autres pays.

La Chine occupe la première place en termes de villes intelligentes

AI City Challenge est un concours international qui a pour objectif d’encourager le développement de l’IA pour les scénarios du monde réel. Cela implique, par exemple, le comptage des voitures pour contrôler le trafic, ou le repérage des accidents sur les autoroutes.

Les premières années ont vu les entreprises ou les universités américaines gagner remporter toutes les catégories du concours. Toutefois, l’année dernière, trois concours sur quatre ont été remportés par des entreprises chinoises. Et la semaine dernière, Alibaba et Baidu ont réussi à battre près de 40 pays. ByteDance, a remporté la deuxième place dans l’un des concours qui consistait à identifier les accidents ou les véhicules en panne. Le créateur de TikTok doit son succès à son flux vidéo sur autoroute. Entre autres, dans les cinq catégories qui constituent actuellement le concours, les Chinois ont pris la première ou la deuxième place.

De ces résultats, nous pouvons déduire que les années d’investissement du gouvernement dans les technologies de villes intelligentes ont payé leurs efforts. En Chine, des centaines de villes disposent de programmes pilotes, et le pays possèderait même la moitié des villes intelligentes du monde.

Une ville intelligente rime avec surveillance invasive

Les technologies de villes intelligentes présentées dans le concours, par la Chine et les autres pays, profitent aux urbanistes et aux organismes de surveillance. En d’autres termes, en comptant le nombre de voitures qui circulent, les ingénieurs civils peuvent identifier les ressources nécessaires pour optimiser la circulation. Par exemple, l’algorithme City Brain d’Alibaba suit plus de 1 000 feux de circulation. Il contribuerait à réduire les embouteillages et à ouvrir la voie aux secouristes.

D’autre part, grâce aux flux vidéos en temps réel, les organismes de surveillance peuvent suivre facilement un véhicule. Dans l’un des concours, les participants doivent relever le défi d’identifier des voitures à l’aide de ces flux de caméras. Cette année, le niveau de précision était particulièrement élevé.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.